« Eliminer le FCNA, magique et cruel »

Recueilli par David Phelippeau - ©2007 20 minutes

— 

Yvonnick Sidaner

Défenseur latéral de Vertou

(DH, équivalent de la 6e division).

Demain soir, vous affronterez le FC Nantes, club dans

lequel vous êtes salarié

comme éducateur des jeunes. C'est cocasse...

Oui. Quand j'ai su qu'on jouait contre eux, j'ai poussé un grand cri de joie. Puis ça m'a trotté dans la tête. Heu­reusement, à Nantes, tout le monde a été compréhensif. Après, si je devais éliminer le FCNA, ça serait magique, mais en même temps très cruel pour moi. Je m'en voudrais même !

Y a-t-il un moment

que vous attendez particulièrement ?

L'entrée sur le terrain de la Beaujoire et la musique. Ça va me faire bizarre car j'ai plutôt l'habitude d'être plus haut en tribunes... Je veux profiter de ce moment-là !

Vous aurez face à vous Aurélien Capoue. Le craignez-vous ?

J'aurai préféré qu'il ne soit pas là. Beaucoup de gens m'ont dit que j'allais prendre des grands et des petits ponts. Je suis fier de me frotter à lui, mais je dois éviter d'être ridicule.