A Caen, un rebond pour les Girondins ?

Rémi Bostsarron - ©2007 20 minutes

— 

La blessure n'est pas cicatrisée. Trois semaines après leur défaite chez le deuxième, Nancy (1-0), les Girondins (3es) seront encore demain (20 h), à Caen (16e), en quête de rachat. A l'évidence, leur large victoire (3-0) contre Rennes (aujourd'hui 4e), intervenue entre-temps lors de la 14e journée, n'a pas apporté de réponse à toutes les questions posées en Lorraine par leur « non-match » (dixit l'attaquant David Bellion). « Contre Rennes, on a prouvé qu'on méritait d'être troisième, estime Alejandro Alonso. Mais franchement, on n'a pas été très bon. »

Obligés de jouer en contre face à des Bretons placés étonnement haut, les Bordelais aimeraient donc d'abord retrouver en Normandie le plaisir de bien jouer. Et ils ont quelques raisons d'espérer être servis. « Caen a la même philosophie de jeu que nous, note Laurent Blanc. C'est une équipe qui joue à terre et qui prend des risques. » C'est aussi la huitième équipe au classement des matchs disputés à domicile, dans un stade Malherbe où Bordeaux ne s'est jamais imposé. Un sacré test, donc, pour des Girondins invaincus loin de leur base... jusqu'à leur déplacement à Nancy. « Si on veut être à la hauteur de notre troisième place, il faut qu'on recommence à gagner à l'extérieur », conclut Alonso.