Vauban défie un mythe

J. S. - ©2007 20 minutes

— 

D'un côté, l'AS Pierrots Vauban, quatre fois champion de France amateur. De l'autre, le légendaire Stade de Reims, six titres de champion de France de Division 1 au compteur. Dimanche (à 14 h) au stade de la porte de Kehl à Strasbourg, ce sera l'une des affiches du 7e tour de la Coupe de France. Actuels 9es de la poule B de CFA 2 (le 5e échelon national), les Pierrots tenteront de déjouer les pronostics face aux Champenois, 13es de Ligue 2. « J'aurais préféré affronter ce club au passé prestigieux un peu plus tard, en 32e ou en 16e de finale, explique l'entraîneur strasbourgeois Pascal Droenhlé, en poste depuis onze ans. Même si c'est bien pour le club, on ne considère pas ce match comme une finalité ou une fête. Nous, on veut continuer notre parcours. Colmar et le Sporting Schiltigheim ont déjà réalisé des exploits par le passé face à des équipes pros. Pour nous, ce serait une première. On va essayer de suivre leur voie. Sur 90 minutes, tout est possible. Ce n'est pas prétentieux de notre part. C'est juste qu'on y croit. »

Habitué à évoluer devant une dizaine de spectateurs, Vauban devrait profiter de cette exposition pour garnir les tribunes de son stade. « Dans le club et autour de nous, on sent l'engouement que provoque cette rencontre, confie Pascal Droenhlé. Les joueurs sont sollicités par les médias. Tant mieux pour nous. Il faut juste trouver le bon équilibre pour ne pas oublier le match. »