Passarella démissionne de River Plate

FOOTBALL Le mythique entraîneur argentin quitte le club de Buenos Aires, après sa défaite en Copa Sudamericana...

— 

Capture d'écran

Sanction immédiate. Comme il l'avait promis, après la défaite de son équipe en demi-finale de la Copa Sudamericana, synonyme d'année sans titre, Daniel Passarella a démissionné jeudi de son poste d'entraîneur du club argentin de River Plate.



«Ce n'est par peur que je m'en vais. Je pars car je m'y étais engagé auprès du club et des supporteurs de River», a déclaré «El Kaiser» lors d'une conférence de presse durant laquelle il a refusé de répondre aux questions. L'ancien capitaine des champions du monde 1978, proche du pouvoir militaire et dictatorial d'alors, a précisé que sa «décision était irrévocable» et qu'il voulait se sentir «totalement en accord avec les propos» qu'il a tenus au mois de mai.

Le modeste club argentin d'Arsenal avait éliminé mercredi River Plate (0-0, 4-2 t.a.b.) en match retour de la demi-finale de la Copa Sudamericana, et ainsi privé le club de Passarella de tout titre cette année. L'ancien entraîneur de l'Albiceleste, qui s'y était illustré en privant de selection les joueurs aux cheveux longs, était revenu en janvier 2006 chez les «Millonarios»,
dont il fut directeur technique entre 1989 et 1994. Il avait notamment réussi à remettre sur le droit chemin le malheureux Daniel Ortega, avec sa méthode. Celle d'une main de fer, dans un gant de fer.