Avec Italie-Ecosse en toile de fond

Gaël Anger

— 

Intérêt limité, mais succès populaire assuré. La rencontre amicale opposant la France au Maroc se jouera ce soir à guichets fermés au Stade de France. Sur le plan purement sportif, les Bleus prépareront la rencontre de mercredi prochain face à l'Ukraine, tandis que le Maroc s'aguerrira avant la Coupe d'Afrique des nations 2008. Le match sera surtout marqué par le retour inattendu de Jérémy Toulalan, absent des terrains depuis le 21 octobre dernier en raison d'une blessure au genou, et qui devrait être titulaire. Mais l'équipe de France risque surtout d'avoir la tête ailleurs...

La tête en Ecosse plus précisément, où demain, une victoire de l'Italie qualifierait les Bleus sans qu'il soit nécessaire d'obtenir le match nul en Ukraine. Même si Raymond Domenech s'est borné à minimiser l'importance de cet Ecosse-Italie (« Je vais débrancher toutes les télés, je préfère encore que les joueurs aillent en boîte », a lancé le sélectionneur), ses propres joueurs ne sont pas du même avis. « Si personne ne veut regarder le match, je le regarderai tout seul », a révélé Samir Nasri, qui a depuis trouvé nombre de volontaires pour visionner la rencontre où les champions du monde auront tout à perdre. « De toute façon, l'Italie va faire un nul en Ecosse », prédit Raymond Domenech, un brin provocateur. Pour changer.