Affaire des corticoïdes: Ça chauffe entre le Racing 92 et L'Equipe

RUGBY Le club francilien n'a pas apprécié le traitement de l'affaire par le quotidien L'Equipe...

W.P.

— 

Le président du Racing 92 n'est pas super content.
Le président du Racing 92 n'est pas super content. — Thomas SAMSON / AFP

Si les trois joueurs du Racing 92, Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff ont été blanchis en première instance dans l’affaire dite des corticoïdes, le feuilleton n’est pas encore terminé et nous gratifie à présent d’un affrontement entre l’emblème du Top 14 au journal L’Equipe, accusé par le président du Racing, Jacky Lorenzetti, d’avoir procédé à des « amalgames ou des raccourcis » lors du traitement de l'affaire.

Ce dernier a ajouté que « les journalistes qui ont fait correctement leur travail, sont ceux qui ont eu l’information, mais ont choisi de ne pas communiquer sur cette histoire ».

La réciproque du théorème de Jacky Lorenzetti

Réponse percutante de L’Equipe : « Nous nous sommes posé la question contraire : au nom de quoi, de quelle omerta ou arrangement entre amis aurions-nous dû la garder pour nous, plutôt que de la partager avec nos lecteurs, internautes et téléspectateurs ? »

« Si le fait que trois stars du rugby sont convoquées par leur fédération pour des anomalies dans leurs urines après le sommet de la saison ne constitue pas une information digne d’être publiée, alors autant arrêter notre métier », ajoute la rédaction.

L’ensemble de la réponse du quotidien L’Equipe est disponible sur son site internet.