Les Olympiens touchent le fond

Fred Azilazian - ©2007 20 minutes

— 

Affligeant. Les Olympiens (18e ) ne sont pas parvenus à faire mieux qu'un match nul (0-0), samedi à domicile, face à Lorient (13e ), lors de la 13e journée de Ligue 1. Un piètre résultat qui ne fait guère les affaires des hommes d'Eric Gerets, coincés aujourd'hui à une inquiétante 18e place, synonyme de relégation. Avec seulement deux victoires au compteur depuis le début de la saison et une attaque des plus inoffensives (neuf buts en treize matchs), l'OM semble être parti pour jouer le maintien. Un nouveau challenge bien loin des objectifs européens fixés en début de saison par les dirigeants.

« On est dans la zone rouge et on ne peut pas le cacher, constate le coach phocéen Eric Gerets, sur le site officiel du club. Je savais bien, après avoir visionné les premiers matchs de l'équipe, avant mon arrivée, que ma tâche ne serait pas facile. Mais il faut vivre avec, se regarder dans le miroir, lutter et travailler. » « Même s'il y a de la qualité dans cette équipe, je pense que nous sommes aujourd'hui à notre place, estime de son côté le décevant milieu défensif Benoît Cheyrou. Mais si on commence à se prendre la tête, on va aller à la catastrophe ». Catastrophe qui pourrait bien se produire demain, au stade Do Dragao, à l'occasion de la 4e journée de Ligue des Champions, face au FC Porto. Après des prestations calamiteuses à domicile face à Metz (20e) et Lorient (13e), les Marseillais risquent fort d'imploser face à la technique en mouvement des coéquipiers de Quaresma. Il va falloir limiter la casse.