Nalbandian, en boulet de canon

Gaël Anger - ©2007 20 minutes

— 

Après Madrid, Paris. David Nalbandian a remporté hier le BNP Paribas Masters en dominant Rafael Nadal (6-4, 6-0), hier à Bercy. Comme dans la capitale espagnole, l'Argentin a battu les deux premiers mondiaux - Roger Federer et Nadal - dans la semaine, effectuant même une véritable démonstration face à l'Espagnol. « Il a été meilleur. Je n'ai plus qu'à le féliciter », a reconnu Nadal. Auteur d'un début de saison en demi-teinte, Nalbandian finit l'année en boulet de canon. L'Argentin est le premier depuis Marat Safin en 2004 à remporter les deux derniers tournois majeurs de l'année. Il termine à seulement 11 points de la 8e place qualificative pour les Masters, même si le forfait d'Andy Roddick pourrait bien lui permettre d'aller en Chine.

En attendant, le dernier strapontin a été enlevé par Richard Gasquet, également victime de l'enfant de Cordoba samedi. En dépit d'une douleur récurrente au genou, le n°1 français a éliminé James Blake et Andy Murray dans la semaine, deux concurrents directs pour le Masters, avant d'obtenir sa qualification grâce à la victoire de Nadal sur Marcos Baghdatis samedi. « C'est incroyable, je ne pensais vraiment pas pouvoir y participer il y a encore deux semaines », expliquait Gasquet ce week-end. Le Biterrois deviendra la semaine prochaine à Shanghai le premier Français depuis Sébastien Grosjean en 2001 à participer au Tournoi des Maîtres.