Trophée de la Ligue des champions
Trophée de la Ligue des champions — VALERY HACHE / AFP

FOOTBALL

Ligue des champions: Aulas enthousiaste, Nasser ambitieux, Vasilyev soulagé… Les réactions au tirage au sort

Les dirigeants des clubs français engagés en Ligue des champions sont plutôt satisfaits du sort que leur a réservé le tirage de jeudi...

Le tirage au sort de la Ligue des champions qui se déroulait ce jeudi à Monaco a offert au PSG, à Monaco et Lyon des groupes plus ou moins abordables (Arsenal pour Paris, la Juve pour l’OL et Tottenham pour Monaco), dont semblent se contenter les dirigeants des clubs tricolores.

>> A lire aussi : Ligue des champions: On est allé dans le futur voir le tirage au sort (et c'était totalement dingue)

Nasser Al-Khelaifi la joue modeste

« Il ne faut pas dire que c’est un tirage abordable. On a du respect pour tout le monde. » Nasser Al-Khelaifi n’a pas pris beaucoup de risques dans L’Equipe. Mais on sent quand même qu’il ne craint qu’une équipe dans le groupe A. « Arsenal est une grande équipe avec un grand entraîneur. Bâle, on connaît, il y a une belle ambiance, c’est chaud là-bas. Et le quatrième (Ludogorets), c’est bien… »

C’est bien, et ça peut permettre à Paris d’être premier de sa poule. « On est prêts, les joueurs comme le coach. On ne veut pas perde l’occasion d’aller le plus loin possible. L’objectif ? Une demi-finale, vous le savez, j’espère » a conclu l’ambitieux président du Paris Saint-Germain.

Pour Jean-Michel Aulas, le tirage « est excitant »

Paradoxalement, c’est le président du club à la position la moins confortable, Jean-Michel Aulas, qui se veut le plus enthousiaste dans ses déclarations. Ce dernier sait pourtant que la Juventus et Séville, les deux têtes de séries de la poule H, sont « deux très grandes équipes qui viennent de réaliser des performances incroyables en Europe », a commenté le président de l’OL sur Infosport +.

Cela ne l’empêche pas de croire à une grosse performance lyonnaise. « C’est un tirage difficile mais excitant. On est toujours meilleurs dans les grands matchs que dans les matchs un peu plus faciles. »

Vadim Vasilyev, au bon souvenir de 2014

Le vice-président de l’AS Monaco se veut quant à lui un peu plus prudent. Certes, « c'est un groupe équilibré qui ressemble un peu à celui de 2014 », mais c’est aussi « une autre époque, une autre histoire », a-t-il tempéré, dans les colonnes de L’Equipe. « On va tout faire pour se qualifier et sortir des poules. On est plus forts que la saison passée mais les autres aussi sont forts », a-t-il ajouté.

Le dirigeant russe se satisfait néanmoins du tirage dans sa globalité. « On est content car en venant du chapeau quatre, cela aurait pu être pire. »