VIDEO. JO 2016: Non Parker, on ne te remercie pas pour ton panier de la gagne contre la Serbie

BASKET Hier les Bleus sont venus à bout de la Serbie 76 -75, mais risquent maintenant d’affronter les USA en demi-finale… 

A.Mag.

— 

Tony Parker et Boris Diaw pendant le match France-Serbie aux JO de Rio
Tony Parker et Boris Diaw pendant le match France-Serbie aux JO de Rio — Eric Gay

Il ne peut pas s’en empêcher, c’est plus fort que lui. Donnez une balle de match à Tony Parker, il la mettra au fond, peu importent les conséquences. « Je suis compétiteur. Je ne vais pas shooter un air-ball exprès » a même déclaré le meneur après la rencontre. En effet, mercredi soir, les Bleus ont battu la Serbie 76-75 grâce à un énorme shoot de TP.

« On avait dit « on joue ». Le plus important était de se qualifier. Tu ne sais jamais ce qui peut arriver dans le basket, a ajouté Parker. Après, c’est vrai que tout le monde n’a pas le même avis. Il y a eu une décision de l’équipe et on est allé chercher cette victoire ».

Oui, sauf que cette victoire que personne ne voulait, il suffit de voir la fin de match des Serbes pour s’en rendre compte, nous propulse directement dans la partie de tableau des USA. Si tous se passe comme prévu nous auront donc droit à un petit match France-Etats-Unis en demi-finale. Autant dire que nos Bleus peuvent déjà se concentrer sur la médaille de bronze.

Et vous me dites, oui mais si on veut être champion olympique il faudra battre tous les adversaires, et l’Australie, n’était pas si loin de créer l’exploit mercredi soir, donc c’est possible, et puis si toute l’équipe Américaine chope une gastro la veille de la demie finale on a nos chances et patati et patata…

Non et encore non ! everybody knows, on va se faire plier par Irving et Durant. Mais quitte à se faire manger autant que ce soit en finale non ? Comme ça, tu repars avec l’argent autour du cou. Mais non la bande à Parker, qui aura tellement apporté au basket français, devra encore disputer un match sans saveur pour décrocher une breloque et ne pas clore son immense chapitre sans une récompense olympique. Et ça, c’est un peu triste.