JO 2016: Le léger embonpoint d'un nageur éthiopien enflamme les internets

INSOLITE Un nageur éthiopien fait le buzz avec son ventre aux JO...

P.C

— 

Robel Kiros Habte au départ du 100m nage libre le 10 août 2016 à Rio.
Robel Kiros Habte au départ du 100m nage libre le 10 août 2016 à Rio. — Capture d'écran Twitter

D’habitude, les nageurs sont sveltes et élancés, muscles saillants avec une masse graisseuse proche de 5 %. Sauf que, parfois, il y a des exceptions, et c’est aussi ça l’olympisme. Robel Kiros Habte est Ethiopien et légèrement en surpoids mais ça ne l’a pas empêché de se présenter aux qualifications du 100 m nage libre des JO de Rio.

Quelques années après la belle histoire d’Eric Moussambani, nageur Guinéen sachant à peine nager qui avait lui aussi participé à la même course en 2000 à Sidney, Robel Kiros Habte marque à son tour les esprits.

Alors, bien sûr il ne s’est pas qualifié et a terminé troisième sur les trois nageurs en compétition (avec 12 secondes de retard), mais là n’est pas l’important. Robel Kiros Habte a porté haut les couleurs de l’Ethiopie et de l’olympisme, le public le lui a d’ailleurs bien rendu avec une jolie ovation. 

Par contre, si le nageur est rapidement devenu la coqueluche de Rio, en Ethiopie il a fait grincer les dents. La belle histoire de ces JO l'est un peu moins quand on apprend que Robel Kiros Habte n'est autre que le fils de Kiros Habte, le président de la fédération éthiopienne de natation...

D'ailleurs, les éthiopiens n'hésitent pas à parler de « honte » pour « Robel la baleine » comme ils aiment le surnommer. Questionné à ce sujet par la radio gouvernementale Fana, Kiros Habte a déclaré: « nous ne visions aucun résultat, nous avons simplement voulu participer, c'est tout. »

Foutu pour foutu... On espère que ça ne l'a pas empêché de fêter ça en se payant un bon restau derrière, le gourmand.