JO 2016: « Je ne veux pas entendre parler de l’arbitrage », le DTN du judo ordonne aux Bleus d’arrêter de pleurer

JUDO Le Français Pierre Duprat a craqué après son élimination…

B.V.

— 

Le Français Pierre Duprat à Rio
Le Français Pierre Duprat à Rio — Toshifumi KITAMURA / AFP

De notre envoyé spécial à Rio,

« Je suis en colère et dégoûté. Je suis dominant sur 4’30’ et c’est moi qui prends une pénalité pour non combativité. L’arbitre a gâché quatre ans de ma vie. Il ne connaît rien au sport de haut niveau. C’est lamentable. » Dire que le judoka Pierre Duprat l’avait mauvaise après son élimination au deuxième tour serait aussi euphémistique qu’affirmer que la délégation française a du mal à se lancer dans ces JO.

Après Priscilla Gneto, victime dimanche d’une décision sévère mais juste, c’est un nouveau français qui s’en prend à l’arbitrage. Et ça ne plait pas vraiment au DTN Jean-Claude Senaud. « Je ne veux pas entendre parler d’arbitrage, se lance-t-il. Ca fait partie du jeu, les arbitres sont des êtres humains, ils peuvent faire des fautes. La victoire, c’est les combattants qui la détiennent. Ceux qui gagnent ici  n’ont pas besoin de l’arbitrage. Si y a un ippon fait qui n’est pas annoncé, là on peut dire faute d’arbitrage. Mais quand on se plaint d’un shido, d’une sortie, y a pas de faute d’arbitrage. C’est soi-même qui fait une faute d’arbitrage. »

>> A lire aussi : JO 2016: Au bout d'un week-end cata, la France est derrière le Kosovo et le Vietnam au tableau des médailles

«  Teddy Riner va perdre parce que les arbitres en veulent à la France ? »

Autant dire que Duprat risque d’entendre parler du pays, ce soir au village olympique. Surtout que le judoka français pourrait mettre en danger ses coéquipiers avec des accusations limite complotistes tenues sur RMC. « On est venus nous dire que parce que Priscilla (Gneto) était restée sur le tapis (dimanche), ils ne louperaient pas les Français sur les prochains jours. Ça n’a pas loupé j’ai l’impression. »

Réponse de Senaud : « Gneto elle est sur le tapis car elle a une immense peine. Mais pourquoi voulez vous que les arbitres nous en veuille ? On a un code moral au judo. Je ne vois pas pourquoi ils en voudraient à la France. Teddy Riner va perdre parce que les arbitres en veule à la France ? Mais non. S’il y a ippon, l’arbitre annoncera ippon. Et si on fait waza-ari il y aura waza-ari. »