JO 2016: C'était sacrément bien, revivez en direct la cérémonie d'ouverture

JEUX OLYMPIQUES Les Brésiliens ont assuré...

Romain Baheux

— 

Le Maracana lors de l'ouverture des JO de Rio 2016.
Le Maracana lors de l'ouverture des JO de Rio 2016. — Michael Sohn/AP/SIPA

5h07: On se retrouve demain avec plein d'épreuves à vous commenter. Bonne (fin de) nuit.

4h58: C'EST FINI: Qu'est ce que c'était bien. Allez, vous pouvez aller vous coucher. 

4h52: LA VASQUE EST ALLUMEE. ON Y EST LA.

4h51: Pour rappel, c'est le coureur de cette scène.

 

4h49: C'EST FINALEMENT VANDERLEI DE LIMA, l'ancien marathonien, qui allume la vasque.

4h48: Il la passe à Hortencia Marcari, ancienne basketteuse...

4h47: Et ça pousse fort.

 

4h47: ET GUSTAVO KUERTEN L'AMENE DANS LE STADE.

4h46: La flamme va entrer dans le Maracana...

4h43: YOLO.

 

4h40: Ca y est, ambiance carnaval au Maracana. Je peux vous dire que ça danse en tribunes.

4h30: C'était très fort.

 

4h27: OUH, LA BRONCA QUE SE PREND LE PRESIDENT BRESILIEN MICHEL TAMER. C'était prévisible mais alors qu'il annonce l'ouverture des Jeux, ça fait bizarre.

4h21: Des enfants font leur entrée en courant avec des oiseaux en papier tenus à bout de bras. Au milieu, l'ancien athlète kenyan Kip Keino.

4h19: Superbe photo.

 

4h15: On arrête de tweeter, y a le boss qui parle. Merci.

 

4h10: Allez, au tour de Thomas Bach de prendre la parole. Fais fissa stp.

4h07: Hyper surprenant. On pensait qu'il dirait que ça le fait chier.

 

4h05: Bon, on ne verra vraiment pas du tout Pelé ce soir.

 

4h01: C'est l'heure des discours relous du président du comité d'organisation et de celui du CIO.

4h: Il est 4h du matin, j'espère que vous allez bien. Continuez de nous suivre hein, votre pieu attendra.

4h: Boum, le retour des feux d'artifice. Je m'attendais pas à ceux là, j'avoue que j'ai sursauté.

3h58: C'est la fin de la parade des athlètes. C'était long, mais c'était bien.

3h56: Quel pied. J'en ai presque les larmes qui viennent.

 

3h52: C'EST L'HEURE DU BRESIL. LE MARACANA S'ENFLAMME, TRUC DE FOU MES PETITS LOUPS;

3h50: Le superbe accueil pour l'équipe des réfugiés. Très très beau moment.

3h48: Une belle ovation pour les voisins uruguayens, une autre pour le Venezuela. QU'ON M'AMENE LE BRESIL ET VITE.

3h45: Vous êtes encore là? Courage, on approche de la fin.

3h43: Le sourire du mec HEU-REUX.

 

3h38: Petit conseil si vous avez Twitter: suivez le compte de la sélection US. Ils envoient pas mal du lourd.

 

3h25: Les Russes se font un peu siffler à leur entrée dans le Maracana. Fallait s'y attendre hein.

3h24: Pensée émue pour le mec qui a passé des heures à dessiner ça.

 

3h21: ET L'OVATION POUR LE PORTUGAL. Bon, ils vous ont quand même conquis, doucement hein.

3h19: Vous avez des questions? Venez me les poser dans les commentaires. J'ai sans doute la réponse. Enfin, je suis payé pour.

3h15: Les Bleus du water-polo sont en grande forme. Ils ont failli ne pas venir, leur coach n'était pas du tout chaud à la base. Ben ouais, ils jouent demain.

 

3h13: Vous êtes de moins en moins nombreux sur ce live. C'est samedi demain, ne filez pas au lit maintenant sérieusement.

3h12: Pour les impatients, je vous rappelle que le Brésil passe en dernier de sa cérémonie d'ouverture.

3h10: Au lit les filles, vous jouez demain. Et sans Céline Dumerc en plus.

 

3h08: L'avantage de choisir un mec aussi gaulé que lui, c'est qu'on ne rate pas le porte-drapeau.

 

3h05: JE SUIS DANS LE TAS. Mais bon, va-t-en me reconnaître là-dedans. Désolé maman.

 

3h03: Franchement, il est chaud votre jeu passé 3h du matin.

 

2h58: Veuillez me pardonner cette petite interruption, on a quelques soucis de réseau Maracana. Tout est rentré dans l'ordre là, c'est bon.

2h46: Ils sont là nos Bleus. Enfin, sauf ceux qui ont des épreuves tôt samedi matin comme on vous l'expliquait par ici.

 

2h44: La classe à l'anglaise.

 

2h40: VOILA LA FRANCE. TRES BELLE OVATION DU STADE POUR LES BLEUS.

2h35: ET VOILA LES AMERICAINS. Alors que John Kerry sort son smartphone pour immortaliser le moment.

2h34: Heureux comme tout le Rafa on vous dit.

 

2h32: Et voici la délégation espagnole, emmenée par Rafael Nadal. Allez, vivement la France.

2h29: Solidarité avec mon collègue (si vous vous inquiètez pour moi, sachez que je suis tranquille pour l'instant).

 

2h25: Le défile des atlhlètes, ça reste quand même un moment très très long. Courage.

2h20: Ca ne se tient pas comme ça les gars. Mais bon, vous faîtes comme vous voulez.

 

2h18: Et la belle ovation pour la Colombie. Solidarité sud-américaine, quand tu nous tiens.

2h11: @MaissaBonduelle: «J'attends Michel Telo.» Mais tellement. Le mec a ambiancé nombre de mes soirées.

 

2h10: Les handballeurs sont prêt eux en tout cas.

 

2h09: Quelqu'un a des nouvelles de Teddy Riner ? Il va bien? Le drapeau est accroché comme il faut?

2h05: Sois prêt mon Andy.

 

2h02: Pas de trêve olympique pour Marcel Desailly.

 

2h01: Il est 2h du matin à Paris. Courage, vous n'avez pas le droit de craquer maintenant en finalant au lit.

1h58: Ce qui ne change pas grand chose pour la France hein.

 

 

1h56: Je suis d'accord, c'est horriblement laid. Vous auriez pu faire un effort hein.

 

1h54: Les délégations s'enchaînent dans l'ordre alphabétique. On attend l'arrivée des Brésiliens qui devraient retourner le Maracana. Mais bon, ils passent à la fin.

1h52: La vedette se prépare avec son joli petit pull.

 

1h51: On débute avec la Grèce, les inventeurs du concept quand même.

1h50: ET VOILA LES ATHLETES, QUI VONT ENTRER DANS LE STADE.

1h48: Abrégez moi ce passage sérieusement. Les beaux messages c'est cool mais essayez de faire ça avec finesse.

 

1h45: C'est l'heure du message écologique et du discours sur la hausse des températures. Et forcément, ça pourrait toucher Rio et sa cote hein.

1h43: @HugoCouturier: "Alors si on peut poser toutes les question je demanderais, qu'lle est la réponse au sens de la vie ?" Pourquoi pas? Voilà, c'est tout pour moi.

1h42: Boum, le retour des feux d'artifice. Quel YOLO.

1h38: Alors là, on a des danseurs partout avec une musique un poil assourdissante. Mais bon, c'est le show hein.

1h36: Le public est vraiment top pour l'instant.

 

1h35: Tous les genres musicaux brésiliens s'enchaînent. J'en vois même qui se déhanchent en tribune de presse.

1h32: Là encore, les poils qui se dressent les amis. Franchement, j'espère que vous kiffez de chez vous aussi.

 

1h31: Bon, contrairement à ce qui avait été affirmé, la top model brésilienne n'a pas été victime d'un "vol" pendant le show. Une polémique en moins.

1h31: ET L'ARRIVEE DE GISELE BUNDCHEN, APPLAUDIE PAR LA FOULE.

1h30: Regardez comme ça a de la gueule.

 

1h27: Hommage à l'aviateur brésilien Santos-Dumont avec un avion assemblé qui s'envole dans le stade. Et ça a crié très très fort au Maracana. La page Wikipedia du monsieur si besoin.

1h25: Et voilà qu'on a le droit à une séquence Yamakasi avec des types qui grimpent sur un faux immeuble installé au fond du stade.

1h25: On projette des vidéos d'immeuble sur le sol. Si vous n'aviez pas compris, c'est pour parler de l'urbanisation du pays. #aide #jesuislapourvous

1h22: "C'est la crise au Club France."

 

1h20: Pour l'instant, c'est sympa, sans faire dans le grandiose.

 

1h18: On passe maintenant aux peuples arrivées ensuite au Brésil. Les Européens puis les Africains. On entend le bruit des fouets et des chaînes, voilà l'allusion à l'esclavagisme rapportée par la presse brésilienne.

1h16: «Elle arrive quand Gisele Bündchen», me demande ma voisine de table. On se pose les vraies questions en tribune de presse.

1h12: Là, on part sur un hommage sur la forêt brésilienne en Amazonie et ses populations indigènes, premières à vivre au Brésil. Me cherchez pas, je suis injouable en Histoire-Géo.

1h11: L'Irlande était la vedette de l'Euro, elle veut devenir celle des JO.

 

1h08: Un bien joli moment au stade. Allez, on poursuit la cérémonie. N'oubliez pas que vous pouvez me poser toutes vos questions dans les commentaires. J'ai bien dit toutes.

1h07: Place à l'hymne brésilien.

1h05: Apparition de Thomas Bach à l'écran. Le président du CIO est ovationné.

1h03: Regardez comme c'est beau. A en chialer.

 

1h01: Difficile de dire le contraire.

 

1h: La chanson s'ouvre sur une vidéo promotionnelle de la ville, accompagnée d'une chanson de Gilberto Gil, reprise en choeur par la foule. J'ai les poils qui se dressent pour être franc.

1h: C'EST PARTI POUR LE SHOOOOOOOOOOOOOOOOOW.

0h57: PLUS QUE TROIS MINUTES. ALLEZ LA.

0h55: Alors là, il ne se passe rien. Il y a juste un énorme décompte sur l'écran géant avant le début de la cérémonie à 1h du mat.

0h53: Encore des places vides dans le stade. Vu le bordel niveau circulation pour y venir, c'est plus que compréhensible.

0h51: Rangez vos portables et profitez un peu merde.

 

0h50: On a droit à un discours enregistré de Ban Ki-Moon. Le show va bientôt commencer...

0h49: Elle est dégueu ta photo Yannick. Fais un effort stp.

 

0h47: L'animatrice télé dont je vous parlais tout à l'heure fait des bruits bizarres dans son micro. Un mélange entre le cri de reproduction d'un cerf et un cor de chasse.

0h45: Plus qu'un quart d'heure à tenir. La nuit va être longue, préparez vous mes petits loups. Une bonne cafetière et ça va le faire.

0h39: Mon voisin de tribune de presse vient de se faire gicler par la sécurité. Bon, il n'avait pas son ticket spécial. Sanction immédiate.

0h38: Faut reconnaître que c'est stylé.

 

0h35: @HugoCouturier: "Alors quel sont les favoris qui ne seront pas là ce soir ?" Ben Usain Bolt surtout. Et selon Ronald Pognon, il sera forfait pour le 100. Bon, ça n'engage que lui.

0h34: On ne plaisante pas avec le protocole ici.

 

0h32: N'oubliez pas, vous avez le droit de me poser toutes vos questions. J'ai beau être au Brésil, je ne suis pas en vacances. Allez dans les commentaires pour cela.

0h31: Une star de la TV brésilienne est au milieu du stade, micro en main, et parle aux spectateurs. En gros, elle les remercie et leur dit qu'ils sont chanceux.

0h23: Et voilà qu'on chauffe la foule avec une kiss cam. Et je peux vous dire que ça gueule en plus.

0h11: Les Bleus sont sur zone. On peut respirer et reprendre une vie normale.

 

0h09: Alors qu'on nous lance une reprise de Michel Fugain dans le stade. Quel Yolo.

 

0h: Des instructions de sécurité données en français au Maracana. C'est ça d'être une des langues olympiques mes petits potes.

23h52: Alors qu'on me signale que les athlètes sont en route. Enfin, les handballeurs en tout cas.

 

23h47: Pour l'instant, on ambiance l'enceinte avec des musiques brésiliennes mélangées avec une electro des années 80. On se croirait dans une boîte de nuit du Maine-et-Loire.

23h37: Allez, tout le monde à sa place. C'est déjà assez le boxon comme ça.

 

23h34: Je suis ENFIN arrivé au Maracana. Je peux vous dire que ça bouchonne sévère autour du stade. Mais bon, c'était très attendu.

20h: Sachez aussi qu'on annonce la présence du top-model Gisele Bündchen et du chanteur Gilberto Gil dans le spectacle. 

20h: LA grande question: qui allumera la vasque olympique? Pour l'instant, on sait que ça ne sera pas Pelé, souffrant. Le nom de Gustavo Kuerten est évoqué.

 

20h: BONSOIR TOUT LE MONDE. Et bienvenue pour cette cérémonie d'ouverture au Maracana de Rio de Janeiro. Les organisateurs ont annoncé "la plus grande fête de l'histoire du Brésil" mais auront beaucoup beaucoup de mal à faire oublier le show complètement dingue des JO de Londres en 2012. Bref, on attend de voir avant de juger.