Ligue 1: Et si Margarita Louis-Dreyfus attendait encore pour vendre l'OM?

FOOTBALL La propriétaire du club olympien ne serait plus aussi pressée de se séparer du club...

J.L.

— 

Margarita Louis-Dreyfus avec Vincent Labrune, le 2 septembre 2013.
Margarita Louis-Dreyfus avec Vincent Labrune, le 2 septembre 2013. — PDN/SIPA

Le dossier de la vente est aussi obscur qu’interminable. Selon l’Equipe, Margarita Louis-Dreyfus, rassurée par les ventes au kilo de Labrune qui ont permis de redresser les comptes du club et de les faire passer dans le vert (Mandanda, Michy, Nkoulou, Mendy, Barrada, bientôt Nkoudou), aurait décidé de ralentir le processus de vente de l’OM.

La raison ? La propriétaire olympienne espère désormais tirer une somme plus importante de la vente que les 40 millions d’euros estimés jusqu’ici. Des informations différentes de celles de la Provence, qui affirmait lundi que Margarita Louis-Dreyfus n’avait plus qu’à choisir entre deux repreneurs étrangers solides.

Il pourrait s’agir, selon l’Equipe, du fonds d’investissement américain Guggenheim Partners, propriétaire de la franchise de baseball des Los Angeles Dodgers, et de Genii Group, l’entreprise de Gérard Lopez, l’ancien propriétaire de l’écurie de Formule 1 Lotus.