Tentative de Coup d'Etat en Turquie: Les footballeurs présents sur place se portent bien (soyez rassurés!)

FOOTBALL Des grands noms du football comme Carles Puyol, Arda Turan, Samuel Eto’o ou encore Deco se trouvent actuellement en Turquie…

W.P., avec AFP

— 

Eric Abidal, Carles Puyol et Deco sont en Turquie, et ils vont bien.
Eric Abidal, Carles Puyol et Deco sont en Turquie, et ils vont bien. — Twitter

Quel est le point commun entre Samuel Eto’o, Marcel Desailly, Arda Turan et Martin Skrtel ? Tous étaient en Turquie vendredi 15 juillet, quand un groupe de putschistes au sein de l’armée a tenté de renverser le pouvoir turc par les armes. On se calme, a priori, tous se tiennent à l’écart du conflit armé et semblent être en sécurité. En tout cas, Marcel Desailly va très bien, à moins qu’il soit très doué pour feindre d’être serein, comme en atteste la vidéo surréaliste postée sur son compte Twitter au cours d’une soirée de gala organisée vendredi soir à Antalya par la fondation de Samuel Eto’o.

Match de gala à Antalya

C’est à l’initiative de cette même fondation que certains grands noms et anciennes gloires du ballon rond comme Carles Puyol, Deco, Eric Abidal et donc Samuel Eto’o se sont rendus en Turquie, où un match à but caritatif devait se dérouler ce samedi à 20 heures, à Antalya.

Dans cette liste de rêve, on retrouve également les noms de Lionel Messi, d’Andrés Iniesta, du Brésilien Neymar et d’Arda Turan. Si ce dernier se trouvait déjà sur le territoire turc au moment où la tentative de coup d’Etat a été lancée, ce n’était pas le cas de ses trois stars de coéquipiers, qui avaient reçu l’autorisation de se rendre à Antalya samedi.

Dans un communiqué publié sur son compte Twitter le FC Barcelone garantit que tout le beau monde lié au Barça et présent en Turquie se trouve « loin de la zone de danger, et en contact permanent avec le club », sans pour autant préciser où se trouvent les joueurs.

Les joueurs de l’OL dans un quartier d’affaires loin du Bosphore

L’effectif de l’Olympique Lyonnais se trouvait également en Turquie au moment où a débuté la tentative de coup d’Etat. Le vice-champion de France devait affronter le Fenerbahçe à Istanbul, ce samedi soir. Compte tenu des événements, le match a été annulé.

Là encore, tout va bien selon le chef de presse Pierre Bideau. « Nous sommes à 20 km des ponts du Bosphore. Nous sommes loin du centre névralgique des événements, plutôt dans une zone d’affaires », a-t-il déclaré. Ce n’est qu’aux alentours de 22h, heure locale, que les joueurs ont pris connaissance de la situation, sans qu’il n’y ait pour autant de stress ou psychose chez les joueurs, à en croire Pierre Bideau. Ouf.

Et si tout était de la faute de Martin Skrtel ?

C’est la théorie farfelue de certains Twittos, qui rappellent que tous ces événements ont débuté plusieurs heures après la signature du défenseur central Martin Skrtel à Fenerbahçe.

On reste cependant sans nouvelles du défenseur slovaque, et il ne faut pas compter sur son compte Twitter pour nous en dire plus, pour deux raisons. La première, c’est qu’il n’a tweeté que deux fois dans sa vie. La deuxième, c’est que l’accès aux réseaux sociaux est rendu très difficile en Turquie en raison de la conjoncture actuelle. Il faudra donc patienter pour avoir des nouvelles de l’ami Skrtel.