Michel Platini vit sa suspension «comme une profonde injustice»

FOOTBALL Le Français a vu sa suspension de 6 ans ramené à 4 ans par le Tribunal arbitral du sport...

V.B.

— 

Michel Platini le 28 août 2015, à Monaco.
Michel Platini le 28 août 2015, à Monaco. — VALERY HACHE / AFP

Il est amer, Michel Platini. Suspendu finalement quatre ans de toutes fonctions liées au football, l’ancien président de l’UEFA a réagi dans la foulée lundi matin. « Je prends acte de la décision de ce jour du Tribunal arbitral du sport, mais je la vis comme une profonde injustice. Cette décision m’inflige une suspension dont la durée m’empêchera de facto et, comme par hasard, de me présenter à la prochaine élection du président de la Fifa. »

« Je démissionne de l’UEFA »

Il s’agissait du dernier recours pour l’ancien n°10 et capitaine des Bleus, qui espérait être blanchi par la plus haute juridiction sportive basée à Lausanne. « Comme convenu avec les associations nationales, je démissionne de mes fonctions de président de l’UEFA afin de pouvoir poursuivre mon combat devant les tribunaux suisses pour prouver ma probité dans ce dossier. La vie m’a toujours réservé de belles surprises : je suis désormais disponible pour les vivre. »