Pays-Bas-France: Payet a mis tout le monde dans sa poche (et tant pis pour Valbuena)

FOOTBALL Le joueur de West Ham a sorti son meilleur match en Bleu au meilleur moment...

Nicolas Camus

— 

Dimitri Payet a été très bon pour son retour en Bleu, lors de Pays-Bas-France, le 25 mars 2016.
Dimitri Payet a été très bon pour son retour en Bleu, lors de Pays-Bas-France, le 25 mars 2016. — JOHN THYS / AFP

De notre envoyé spécial à Amsterdam (Pays-Bas),

Il était sans doute LE joueur quetout le monde avait envie de voir. Et il a mis tout le monde d’accord, en tout cas sur ce match. Dimitri Payet, aligné d’entrée par Deschamps face aux Pays-Bas, vendredi, a réussi là il avait toujours échoué : être aussi bon avec les Bleus qu’avec son club. Sélectionné sporadiquement depuis 2010 au gré de ses bonnes périodes à Saint-Etienne, Lille ou l’OM, le Réunionnais n’avait jamais su s’imposer.

>> A lire aussi: Payet au top, les oublis défensifs... Ce qu'il faut retenir de la victoire des Bleus

Rappelé par DD alors que plus grand monde ne le voyait dans la peau d’un prétendant à l’Euro, Payet a cette fois régalé. Deux frappes enroulées qui auraient pu faire mouche (5e, 60e), une disponibilité de tous les instants et la petite touche technique qui va bien… Toute la panoplie qui en a déjà fait une idole à West Ham y est passée.

« Il a beaucoup osé, beaucoup tenté, apprécie Giroud, avec qui il a bien combiné devant. Il avait été très bon à l’entraînement cette semaine, mais il a confirmé en match, ce n’est jamais facile. »

Didier Deschamps, qui a toujours répété qu’il attendait plus de lui, a été servi. « Chaque fois qu’il a eu à toucher le ballon, que ce soit pour éliminer ou dans ses prises de balle, il a montré de la qualité, juge le sélectionneur. Le seul moment où on a été en difficulté en première période, c’est quand il a touché moins de ballons. Il est en pleine forme. »

Ce n’est pas une garantie pour l’Euro, mais le timing est parfait. Mathieu Valbuena, plombé pour l’extra-sportif puis par sa petite forme avec Lyon, a vraiment du souci à se faire. Vu leur profil, similaire, ce sera l’un ou l’autre. Si Payet confirme face à la Russie, mardi, le maillot floqué du numéro 8 sera très dur à reprendre.