Euro: La Lituanie fait plier une France désunie

BASKET Les Bleus s'inclinent de 15 points et devrait se coltiner un gros en quart de finale du championnat d'Europe...

S.A

— 

Tony Parker, lors du match France-Lituanie, le 10/09/07.
Tony Parker, lors du match France-Lituanie, le 10/09/07. — Reuters

De l'inconstance en basketball. Les Bleus sont retombés dans leur vieux démons contre la Lituanie, lors de son avant-dernier match de poule de l'Euro.

La bande de Tony Parker a sans cesse couru après le score face à des Baltes toujours aussi efficaces à trois points, comme sous la raquette. Malgré une belle réaction en début de deuxième mi-temps, après un deuxième quart-temps catastrophique, les Français se sont inclinés de 15 points (88-73) et obèrent sérieusement leurs chances de quart de finale peinard, avant leur dernier match contre la Turquie.

Car la bonne nouvelle du jour, il y en a une, c'est que les Bleus sont qualifiés pour le grand huit européen. Mais le match contre la Turquie s'avère crucial, si les hommes de Claude Bergeaud veulent éviter le grand favori espagnol. Si la France bat en revanche la Turquie, elle devrait terminer troisième ce qui leur permettrait d'échapper aux Ibères jusqu'en finale.

Début de match cauchemardesque

L'avenir dira si la France, en s'inclinant face à la Lituanie, n'a en fin de compte pas fait une bonne opération. Sur le plan comptable s'entend-il, car pour ce qui concerne leur jeu, c'est un gros pas en arrière après les progrès enregistrés face à l'Allemagne au match précédent.

A la 17e minute, le constat était accablant: menée de vingt points (22-42), la France avait à peu près tout fait à l'envers: une adresse misérable (25%), deux pivots punis par les fautes (dont 3 en 3 minutes pour Turiaf) et une défense incapable d'enrayer les combinaisons à deux lituaniennes et qui prenait l'eau de toutes parts. Un cauchemar.

Une poussée de fièvre au retour des vestiaires (13-2) permettait de cultiver un bref espoir dans le camp français (50-55, 25e). Avant que l'ensemble ne tombe une nouvelle fois en décrépitude (52-66, 29e), sur un passage plein de détermination de Sarunas Jasikevicius. Il faudra se reprendre donc à l'avenir. et en finir une bonne fois pour toute avec l'inconstance.