Euro 2016: Le Graët «n'est jaloux d’aucune équipe» et «veut gagner»

FOOTBALL Le président de la FFF est confiant à 100 jours de l'Euro...

N.C.

— 

Noël Le Graët lors d'une conférence de le 10 décembre 2015 au siège de la FFF.
Noël Le Graët lors d'une conférence de le 10 décembre 2015 au siège de la FFF. — Jacques Brinon/AP/SIPA

Comme tout tournoi à domicile qui se respecte, l’Euro 2016 ne peut échapper aux Bleus. En tout cas sur le papier. Après 1984 et 1998, achevés sur les succès que l’on sait, l’équipe de France s’apprête à jouer une nouvelle grande compétition à la maison. A 100 jours du match d’ouverture face à la Roumanie, Noël Le Graët se veut confiant et ambitieux.

>> A lire aussi: Le tirage au sort complet et le calendrier de l'équipe de France

Un Euro réussi serait une place en demi-finale. « Mais l’objectif, c’est de gagner, bien évidemment. On a, dans notre effectif, des joueurs titulaires dans les meilleurs clubs européens. Presque tous réussissent de façon extraordinaire. Je ne suis jaloux d’aucune autre équipe », assure le président de la FFF dans une interview accordée à L'Equipe mercredi.

>> A lire aussi: Pour l'instant, Karim Benzema «n’est pas sélectionnable» en Bleu, rappelle Noël Le Graët

« L’équipe a énormément progressé. Sans blessure, on a l’un des meilleurs effectifs d’Europe », ajoute-t-il. Sans match officiel depuis la Coupe du monde 2014, les Bleus s’appuient sur ce qu’ils peuvent. « Le 13 novembre, on a logiquement retenu les événements tragiques autour du Stade de France et à Paris. Mais les joueurs, qui ne savaient rien des attentats pendant le match contre l’Allemagne, ont fait un très, très bon match (2-0) », juge Le Graët. « La Coupe du monde 2014 a été un signe de progrès important. Depuis, nos jeunes continuent de s’affirmer. Nous serons encore meilleurs qu’au Brésil ». C’est ce que tout le monde souhaite.