Luchin, une nouvelle arme pour Lille

Antoine Maes - ©2007 20 minutes

— 

Entre bulldozers et jardiniers. Le Domaine de Luchin n'est pas encore totalement terminé, mais les Dogues s'y ébrouent déjà. Alors que les ouvriers s'activent encore pour terminer le nouveau centre d'entraînement du Losc avant son inauguration officielle, jeudi, les hommes de Claude Puel en ont déjà pris possession depuis plus de deux semaines.

Les premiers à avoir gambadé sur les terrains de ce complexe flambant neuf furent pourtant les pensionnaires du centre de formation, qui peuvent de nouveau côtoyer l'équipe première, ce qui n'était plus le cas depuis le départ des pros du stade Grimonprez-Jooris, il y a trois ans. « C'est un outil magnifique, un vrai changement pour nous aussi par rapport à ce qu'on a connu ces dernières saisons », souffle Nicolas Fauvergue, dans la salle de presse toute neuve du repère lillois.

Outre une salle de musculation ultramoderne ouverte sur les pelouses d'entraînements (comme au Milan AC ou à Arsenal), c'est aussi dans le domaine médical que l'avancée est frappante. « Maintenant, on a des bains de récupération, ce qui pouvait nous manquer quand on était encore dans les préfabriqués », souligne Grégory Tafforeau. Si le stade ne sortira pas de terre avant 2010, la construction du Domaine de Luchin est « une preuve que ce club avance, même s'il a fallu être patient », poursuit le capitaine nordiste. Et les Dogues y gagneront sans doute en efficacité ce qu'ils vont y perdre en esprit commando.