Information judiciaire ouverte «pour violences volontaires» sur le supporter de Bastia qui a perdu son oeil

FOOTBALL La Corse est agitée par plusieurs manifestations depuis dimanche...

R.B. avec AFP

— 

Des affrontements ont eu lieu entre manifestants et policiers le 16 février 2016 à Corte.
Des affrontements ont eu lieu entre manifestants et policiers le 16 février 2016 à Corte. — Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP

Le parquet de Reims a ouvert mercredi «une information judiciaire contre X pour violences volontaires» à la suite de la grave blessure à un oeil d'un supporter corse après le match de L1 Reims-Bastia samedi, a-t-on appris de source judiciaire.

L'information a été ouverte précisément pour «violences volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail supérieure à huit jours», a précisé le parquet de Reims. Elle a été confiée au juge Pascal Préaubert, qui «a saisi l'Inspection générale de la Police nationale», selon la même source.

De nouveaux incidents à Corte mardi soir

La blessure du supporter et le procès prévu en mars de huit autres personnes présentes lors de ce déplacement aigent l'île. Mardi soir, des incidents ont à nouveau éclaté entre manifestants et forces de l'ordre à Corte, ont constaté des journalistes de l'AFP. Dimanche, c'était à Bastia, devant le commissariat de police, qu'un rassemblement de supporters bastiais avait dégénéré, et lundi, à Corte déjà, des incidents avaient opposé forces de l'ordre et jeunes nationalistes.

Avant les incidents de mardi soir, un nouveau débat était né dans la journée autour de l'horaire du match que Bastia doit disputer face à Nantes samedi à Furiani: les supporters bastiais ayant annoncé leur intention de manifester samedi à 14h30 devant le Palais de Justice de la ville, la Ligue de football professionnel (LFP) a indiqué qu'à la demande de la préfecture de Haute-Corse la rencontre, prévue à 20h, se jouerait à 14h.