PSG: Au revoir Ezequiel Lavezzi, pour tout ça on va bien te regretter

FOOTBALL L'Argentin rejoint la Chine...

Romain Baheux

— 

Ezequiel Lavezzi au Trophée des champions le 1er août 2015.
Ezequiel Lavezzi au Trophée des champions le 1er août 2015. — FRANCK FIFE / AFP

Le PSG n’a pas perdu le meilleur joueur de son histoire mais sans doute l’un ses plus grands ambianceurs. Comme attendu, Ezequiel Lavezzi s’est officiellement engagé avec un club chinois, le Hebei China Fortune. Puisqu’on ne saurait décemment expédier le départ de l’Argentin, au club depuis trois ans et demi, en une simple brève sans âme, la rédaction de 20 Minutes a décidé de lui rendre hommage en listant toutes les raisons qui font qu’il nous manque déjà. Un abrazo, « Pocho ».

Pour son compte Instagram

Une véritable mine d’or où l’attaquant poste autant de photos d’entraînements que de vacances/soirées/repas. Mention spéciale à ce cliché, pour des raisons évidentes.

 

Une photo publiée par Ezequiel Lavezzi (@pocho22lavezzi) le 7 Sept. 2014 à 11h55 PDT

 

Une photo publiée par Ezequiel Lavezzi (@pocho22lavezzi) le 7 Sept. 2014 à 11h55 PDT

Pour son insolence avec Zlatan Ibrahimovic et son nez

C’était son running-gag avec le Suédois : S’en prendre à son nez. En 2013, il lui avait pincé cette proéminente partie du corps pour fêter un but à Rennes. En 2014, il félicitait Ibrahimovic pour son record de buts avec la Suède avec une vanne sur son tarin. Et lors du dernier PSG-OM, il fêtait le but du géant en le qualifiant de « grand nez ». Lourd au possible mais un peu drôle.

Pour ses blagues débiles

Vous vous ennuyez ? Lavezzi est là pour vous distraire. Il y a deux ans, Pocho avait cru bon de conseiller à Yohan Cabaye de modérer son activité sexuelle alors que le milieu venait de sortir blessé. En 2013, il avait cru bon de faire tomber un cameraman quelques secondes après la fin du « Classique ». Le genre de type à renverser une salière dans votre café au repas de Noël.

Pour ses ratés lolesques

OK, l’Argentin a inscrit un but en quart de finale de Ligue des champions contre Chelsea il y a deux ans. Malheureusement pour lui, on retiendra surtout ses ratés improbables et sa maladresse à rendre jaloux un Edinson Cavani sortant d’un banquet arrosé.

Pour sa Coupe du monde 2014

On l’oublie aussi mais l’attaquant a disputé une finale de Coupe du monde avec l’Albiceleste. Comme titulaire et tout. Mais fidèle à lui-même, «Pocho» a profité de son Mondial brésilien pour arroser son sélectionneur en plein match ou coller une tarte à un membre du staff dans le bus.

Qu’est-ce qu’on se marre/JUAN MABROMATA/AFP

Pour son talent d’acteur

Il suffit de regarder cette publicité pour Pepsi pour en être convaincu.

Pour ses photos qui ont fuité où on le voit…

Ah non, on me dit que je n’ai pas le droit.

Pour son goût de la fête

Un mec qui a trois versions de Cheerleader et du Elton John dans sa playlist ne peut pas être une mauvaise personne.