Arsenal tape Leicester, ça rend Arsène Wenger heureux

FOOTBALL Les Gunners se replacent dans la course au titre...

R.B. avec AFP

— 

Danny Welbeck fête un but lors de la victoire d'Arsenal sur Leicester le 14 février 2016.
Danny Welbeck fête un but lors de la victoire d'Arsenal sur Leicester le 14 février 2016. — Matt Dunham/AP/SIPA

«C'était un tournant», a reconnu, soulagé, l'entraîneur Arsène Wenger après la victoire d'Arsenal à l'arraché (2-1) contre le leader Leicester, dimanche lors de la 26e journée du Championnat d'Angleterre.

«Aujourd'hui, c'était un tournant, parce que cela signifiait mathématiquement soit huit soit deux points de retard, a reconnu le Français, interrogé par la BBC à l'issue de la rencontre. Cela change énormément».

Les Londoniens, qui ont égalisé à la 70e minute par Walcott et décroché la victoire à la 95e par Welbeck après avoir été mené sur un penalty, comptent désormais 51 points, contre 53 à Leicester.

«Le chemin est encore long, on joue de grosses équipes. Mais on a eu un mauvais passage avec quatre matchs sans victoire et on a rebondi avec deux succès d'affilée. On s'est sorti de cette mauvaise série et on a toujours de bonnes chances», a-t-il poursuivi.

«Les efforts, l'énergie, l'intensité, tout était bon. Leicester a très bien défendu mais on n'avait pas de chance d'être mené 1-0 à la pause. Ensuite, on n'a rien lâché et on aurait dû marquer plus de buts», a ajouté le Français.

«Tout le monde est extrêmement content pour Welbeck, parce qu'il a été absent 10 mois et pour un joueur, c'est une éternité. Initialement, je pensais le faire revenir la semaine prochaine mais il s'était montré très tranchant lors des deux derniers entraînements».

Welbeck n'avait plus joué depuis avril 2015. Le dernier but en championnat de l'attaquant international de 25 ans remontait même à décembre 2014.