Real Madrid: C'est le grand jour pour Zinédine Zidane, qui doit battre La Corogne

FOOTBALL Zizou joue son premier match en tant que coach du Real Madrid...

A.M. avec AFP

— 

Zinédine Zidane sur le banc du Real Madrid, le 5 janvier 2016.
Zinédine Zidane sur le banc du Real Madrid, le 5 janvier 2016. — GERARD JULIEN / AFP

Il brûle sûrement d'en découdre: Zinédine Zidane va connaître son baptême du feu comme entraîneur du Real Madrid samedi contre le Deportivo La Corogne. Ce sera à 20h30, et ce serait une bonne idée de commencer par une victoire pour tenter de réduire l'écart sur l'Atletico et Barcelone en tête. Dix ans après sa dernière apparition officielle sur la pelouse du stade Santiago-Bernabeu, Zidane va débuter ce week-end sur le banc du Real, une première qui mobilise les supporteurs: l'enceinte merengue, qui se vidait sous Rafael Benitez, pourrait se remplir à nouveau avec l'arrivée de son successeur.

Pour la 19e journée de Liga, le Français devrait être bien reçu par le public, qui n'a pas oublié l'élégance de l'ancien meneur de jeu (2001-2006) et son émotion sincère lors de ses adieux au club, en mai 2006. Mais la pression est là: tous espèrent un effet «Zizou». «Le rôle de l'entraîneur est d'avoir ses résultats, ce sera pareil pour moi, malgré mon passé», a rappelé mardi le premier Français à entraîner la «Maison blanche».

«Nous allons essayer d'apporter du rêve au public»

Il faut dire que le Real (3e, 37 pts) compte déjà quatre longueurs de retard sur l'Atletico Madrid (1er, 41 pts) et deux sur le FC Barcelone (2e, 39 pts, un match de moins) et ne peut plus se permettre de traîner en route. Mais vaincre ne suffira pas, il faudra aussi convaincre: le grand défi de Zidane consiste à métamorphoser une équipe fébrile et sans repères en un onze conquérant et attrayant. «Nous allons essayer d'apporter du rêve au public, comme toujours. C'est un public de connaisseurs», a souligné Zidane, promettant un jeu «offensif» et le maintien du trio d'attaque «BBC», Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo.

Après seulement quatre entraînements sous la baguette de «ZZ», le principal changement devrait s'observer au niveau de l'état d'esprit. Ce ne sera pas inutile pour rivaliser avec le «Depor» (7e, 27 pts), qui n'a perdu qu'un seul de ses neuf matches à l'extérieur en Liga cette saison et brille notamment grâce à son attaquant Lucas Pérez (12 buts). Bref, pour Zidane, le plus dur commence: ranimer le feu sacré au Real Madrid.