Fifa: Sepp Blatter l'admet, il n'est «pas tout blanc»

FOOTBALL Le Suisse et Michel Platini ont pris huit ans de suspension lundi à cause du scandale de la Fifa...

R.B.

— 

Sepp Blatter lors d'une conférence de presse le 21 décembre 2015.
Sepp Blatter lors d'une conférence de presse le 21 décembre 2015. — Matthias Schrader/AP/SIPA

Il y a la méthode Michel Platini, qui consiste à envoyer un communiqué de protestation. Et il y a la méthode Sepp Blatter. Après une conférence de presse où il s’est qualifié de « punching-ball », le président de la Fifa était sur le plateau de la chaîne suisse RTS pour s’indigner de sa suspension de huit ans.

« Je ne suis pas tout blanc car quand on travaille beaucoup, on fait des erreurs, a admis Sepp Blatter. Ces erreurs ne sont pas des fautes mais des erreurs de management. Me mettre au pilori pour avoir donné de l’argent à quelqu’un pour obtenir quelque chose… Je ne l’ai jamais fait. Je déposerai les armes quand toutes les instances civiles et sportives m’auront dit : "Tu es fautif". »

>> A lire aussi : Michel Platini est-il fini pour le football ?

Comme Michel Platini, Sepp Blatter va faire appel de sa suspension auprès de la Fifa, et n’hésitera pas à porter l’affaire devant un tribunal civil.