Fifa: Revivez la journée après la condamnation de Michel Platini

FOOTBALL Le président de l'UEFA a été lourdement sanctionné...

R.B.

— 

Michel Platini en conférence de presse le 28 août 2015.
Michel Platini en conférence de presse le 28 août 2015. — Claude Paris/AP/SIPA

14h09: Sepp Terminator Blatter.

13h19: Michel Platini, président de l'UEFA suspendu 8 ans de toute fonction liée au football, a dénoncé lundi «une véritable mascarade», «mise en scène» pour le «salir» par des instances auxquelles il dénie «toute légitimité et crédibilité», selon un communiqué transmis à l'AFP.

 

«Parallèlement à la saisine du Tribunal arbitral du sport (TAS), je suis déterminé à saisir, le moment venu, la justice civile pour obtenir réparation de l'intégralité du préjudice que je subis depuis de trop longues semaines du fait de cette procédure. J'irai jusqu'au bout dans cette démarche», ajoute le triple Ballon d'Or.

12h50: Communiqué de l'UEFA à l'instant. Elle se dit «extrêmement déçue» par les 8 ans de suspension infligés à son président depuis 2007 et elle le «soutient» dans son droit «à une procédure équitable»

12h43: Aaaaaaaaaah, communiqué du président de la FFF Noël Le Graët. Sachez qu'il est «attristé et choqué» par la suspension de huit ans de Platini.

11h52: «Michel Platini est un honnête homme», souligne Sepp Blatter.

11h50: Du calme Michel.

11h36: «Je ne suis pas triste, je suis combattif» poursuit le Suisse.

11h33: Là, on est parti sur l'organisation des Coupe du monde, ça parle de la Norvège. Recentre toi Sepp stp.

11h31: «Trahi? Oui, je me sens trahi c'est le bon mot.»

11h26: «Je regrette mais je n'ai pas honte. Tout ce qui a été condamné avec votre soutien puisque vous avez parlé de corruption. Je suis un homme de principe. Je paie mes dettes, je ne prends pas d'argent que je n'ai pas gagné.»

11h25: Question: «N'avez-vous pas honte?». Ca attaque fort.

11h24: Blatter félicite le Barça pour avoir gagné le Mondial des clubs. Ben merci.

11h24: AH AH.

11h22: "Je voudrais vous dire que la première décision, celle qui consistait à suspendre le président de la Fifa sans l'avoir entendu, a déclenché un tsunami dans la Fifa. Personne n'a compris. Cela a provoqué beaucoup de dommages collatéraux. C'est une véritable crise."

11h20: «On nous dit que ce que nous avons dit n'est pas pertinent dans l'affaire. Je vais utiliser la justice du sport: nous allons aller devant le comité d'appel, le TAS et éventuellement devant la juridiction suisse».

11h18: «Je vais me battre pour moi-même. Suspendu pendant huit ans? Mais pour quelle raison?»

11h15: «On a la preuve que M. Platini et moi-même n'étions pas les seuls à être au courant. La chambre nie cet accord. Les 2 millions de francs suisses mentionnés dans une lettre de Platini sont passés par le comité des finances et par le comité de contrôle. Eux, ils disent que comme l'accord n'existait pas, c'était un cadeau. Ils ont évité de donner le mot de corruption.»

11h14: Visiblement non.

11h13: Blatter agacé par le fait que la commission d'éthique n'ait pas pris en compte les traces de cet accord.

11h12: «La situation est claire. On avait avec Platini un accord verbal. Il m'a dit qu'il qu'il aimerait travailler pour la Fifa mais en me disant qu'il coûtait cher. J'ai dit oui pour un million de francs suisses mais qu'on ne pourrait pas tout lui donner de suite.»

11h10: «Je suis désolé d'être encore une fois un punching-ball. Cela me navre pour le football et pour la Fifa, cette association que je sers depuis quarante ans. Et je suis navré pour moi même.»

11h08: Blatter parle de Mandela et d'humanité. On s'égare là.

11h08: La famille.

11h07: Blatter: «Dire qu'aujourd'hui est un bon jour serait totalement erroné. Je remercie au public (les journalistes) d'être venu aussi nombreux. La dernière fois qu'il y avait autant de monde, c'était pour l'annonce de la Coupe du monde 2010.»

11h05: Ca y est, ça commence.

11h04: On t'attend Sepp.

11h01: La conférence de presse de Sepp Blatter va bientôt débuter.

11h: Ah ah.

10h56: Selon son porte-parole, Sepp Blatter compte faire appel de sa suspension devant le tribunal arbitral du sport.

10h52: Pas de regrets ?

10h47: Contacté par 20 Minutes, son ancien équipier et ami Olivier Rouyer assure que «Platini doit être très affecté, même s'il se svait déjà condamné. J'espère sincèrement qu'il restera dans le football, qu'il continuera de nous apporter son intelligence.»

10h44: Le Français doit même payer une amende plus lourde que le Suisse.

10h39: Je récapitule les possibilités pour Platini

  • Il fait appel devant la Fifa
  • Si cet appel échoue, il peut faire appel devant le tribunal arbitral du sport
  • Il accepte sa sanction

10h36: Les anciens Bleus à la rescousse.

10h31: La conf de presse du Suisse est à 11h visiblement.

10h29: Y en a du monde pour Blatter.

10h27: Soyons francs, c'est quasiment fini pour Michel Platini pour la présidence de la Fifa. Les candidatures seront bouclées au plus tard le 26 janvier.

10h13: Le Suisse va s'exprimer durant une conférence de presse. Ca ne va pas tarder...

10h09: Sepp is in da place.

10h06: Alors que ça vanne déjà sur Twitter...

10h02: Dans son communiqué, la Fifa estime que le Français et le Suisse ont "abusé de leur position". Elle les juge coupable de conflit d'intérêt et de gestion déloyale.

10h: Si vous voulez lire le communiqué intégral de la Fifa, c'est par ici.

Joseph Blatter, président de la Fifa depuis 1998, et Michel Platini, président de l'UEFA depuis 2007, ont été suspendus 8 ans de toute activité liée au football, a indiqué lundi la justice interne de la Fifa dans son verdict pour l'affaire du paiement controversé de 1,8 million d'euros liant les deux dirigeants.

Les deux hommes, jusqu'ici les plus puissants de la planète football, peuvent faire appel devant la Fifa, puis devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Mais le calendrier des recours risque d'empêcher Platini de se présenter à la présidence de la Fifa le 26 février.

La justice interne de la Fifa estime que les deux hommes ont «abusé» de leur position. Platini écope par ailleurs d'une amende de 80.000 francs suisses (74.000 euros) plus élevée que Blatter, 50.000 francs suisses (46.295 euros).

>> Suivez les réactions à cette suspension dans ce live