Mourinho viré: Top 10 des petites phrases qui ont construit la légende du coach portugais

FOOTBALL Ce n'est pas toujours de bon goût, mais c'est souvent marrant...

N.C. avec AFP
— 
Jose Mourinho sur le banc de Chelsea, le 9 décembre 2015.
Jose Mourinho sur le banc de Chelsea, le 9 décembre 2015. — Alastair Grant/AP/SIPA

On aime ou pas, mais Jose Mourinho a au moins le mérite d'égayer nos journées. Le coach portugais, viré par Chelsea ce jeudi après un début de saison cauchemardesque, a un sens de la répartie assez aiguisé. Même quand rien ne va plus. Allez, juste pour le plaisir, voici un top 10 de ses meilleurs punchlines. Ce n'est pas toujours de bon goût, mais c'est souvent marrant.

«Je pense qu'elle devrait s'occuper du régime de son mari et elle aura moins de temps pour parler de moi.» (juillet 2015, à propos des critiques émises par la femme de Rafael Benitez)

«C'est un spécialiste de l'échec. Pas moi.» (2014, à propos d'Arsène Wenger, le manager d'Arsenal)

«Eto'o ? Il a 32 ans. Peut-être 35 même, qui sait ?» (février 2014)

«Si tu vas avec un bon chien, tu chasses davantage. Si tu vas avec un chat, tu chasses moins mais tu chasses quand même.» (décembre 2010, à propos de Karim Benzema)

«Claude Makelele n'est pas un joueur de foot, c'est un esclave» (mai 2008, à propos de la convocation de Makelele en équipe de France)

«Barcelone est une ville très culturelle, avec de nombreux théâtres, et ce garçon (Lionel Messi, ndlr) y a très bien appris à jouer la comédie.» (février 2006)

«George Clooney pourrait jouer mon rôle. Ma femme pense que ce serait le meilleur choix.»

«J'ai vu Ferguson marcher à côté des arbitres à la mi-temps. Et l'homme en noir est revenu complètement différent en seconde période.» (janvier 2005)

«Si j'avais voulu travailler tranquillement, je serais resté au Portugal. Là-bas, il y a de jolies chaises bleues, la Ligue des champions, Dieu et juste après lui, moi.» (septembre 2004)

«Je ne suis pas n'importe qui, je suis le Special One.» (2 juillet 2004)