Six mois de prison pour un gardien qui a cassé la jambe d'un joueur?

FOOTBALL Sa victime a passé vingt-quatre jours à l'hôpital...

R.B.

— 

Les faits s'étaient déroulés le 9 mars 2014 à Beauraing (Belgique).
Les faits s'étaient déroulés le 9 mars 2014 à Beauraing (Belgique). — Capture d'écran Google Maps/DR

Il affirme être juste «arrivé les pieds en avant pour aller plus vite». Le 9 mars 2014, ce gardien de but blesse pourtant lourdement son adversaire lors d'un match amateur belge entre l'équipe B de Beauraing et Yvoir: vingt-quatre jours d'hôpital, trois opérations et une incapacité de travail de près d'un an pour sa victime, victime d'une fracture du tibia-péroné et présente au procès mercredi. Devant le tribunal de Dinant, le parquet de Namur a requis six mois de prison à l'encontre du gardien.

«Il a jeté sa casquette en criant que la prochaine fois il me sécherait»

L'homme est jugé pour coups et blessures volontaires avec préméditation. Car sa sortie kamikaze, après laquelle il aurait fait semblant de mettre un coup de poing, n'aurait pas été décidé dans l'instant.

«Je l'ai involontairement gêné dans une relance et un de mes équipiers a marqué, raconte la partie civile dans des propos relayés par l'agence belge Belga. Il a jeté sa casquette au sol et shooté sur un poteau en criant que la prochaine fois il me sécherait.»

«Je suis arrivé trop tard»

«Je pensais sortir dans ses pieds pour capter le ballon mais je suis arrivé trop tard», se défend le gardien, dont l'avocat a demandé qu'il soit jugé pour coups et blessures involontaires. Jugement le 13 janvier.