NBA: Mais qui va arrêter les Warriors? Ca fait 23 victoires de suite quand même

BASKET Golden State a passé 130 points à Indiana...

20 Minutes avec AFP

— 

Stephen Curry lors du match entre Golden State et Brooklyn le 6 décembre 2015.
Stephen Curry lors du match entre Golden State et Brooklyn le 6 décembre 2015. — Kathy Willens/AP/SIPA

Le champion NBA en titre Golden State a dominé les Indiana Pacers dans leur salle 131 à 123, signant sa 23e victoire consécutive depuis le début de la saison, mardi. Les Warriors sont toujours invaincus en 2015-16 et ont égalé la deuxième plus longue série d'invincibilité de l'histoire de la NBA avec 27 victoires consécutives, comme Miami en 2012-13, si l'on inclut leurs quatre succès de la fin de la saison régulière 2014-15.

Cette fois, c'est Klay Thompson qui prend feu

Une seule équipe a enchaîné plus de victoires consécutives, les Lakers avec 33 succès en 1971-72. Les Warriors ont réussi face à Indiana, pourtant l'une des équipes en forme de la conférence Est, une démonstration impressionnante avec 54,7% de réussite au tir.

NBA: «Mon jeu est comparable à celui de Lionel Messi», assure Stephen Curry

Ils comptaient déjà 16 points d'avance au terme de la première période (44-28), puis 19 à la pause (79-60), avant de connaître une fin de match plus délicate où ils ont dilapidé une partie de leur avance qui a culminé à 30 points (107-77).

Le grand artisan de ce succès n'est pas, une fois n'est pas coutume, Stephen Curry, mais Klay Thompson qui a marqué 39 points, dont 10 tirs primés sur 16 tentés.

Curry, grand favori pour le titre de meilleur joueur (MVP) qu'il a déjà remporté la saison dernière, a tout de même marqué 29 points et distillé dix passes décisives. La franchise d'Oakland, toujours privée de son entraîneur Steve Kerr, convalescent après deux opérations au dos qui se sont mal déroulées cet été, s'est offert un autre record avec sa 13e victoire consécutive en déplacement pour débuter une saison, dépassant ainsi les New York Knicks cuvée 1969-70.

Les Warriors, vainqueurs coup sur coup dans les salles d'Utah, de Charlotte, de Toronto, de Brooklyn et d'Indiana, ont encore deux matches à disputer avant de retrouver leur base, à Oakland: jamais une équipe n'a réussi à remporter sept matches de suite en déplacement.