Rio 2016: Des enfants privés de droits fondamentaux par les chantiers des JO

POLEMIQUE Un rapport affirme que plus de 4.000 familles ont été chassées de leur domicile...

R.B.

— 

Des habitants de Rio protestent contre la destruction d'un immeuble pour les JO 2016.
Des habitants de Rio protestent contre la destruction d'un immeuble pour les JO 2016. — YASUYOSHI CHIBA / AFP

Après la pollution, la polémique sur les droits de l'homme pour les Jeux olympiques de Rio. Selon un rapport de l'association Comitê Popular publié mardi intitulé «Les Jeux de l'exclusion», la construction des infrastructures des JO 2016 aurait chassé de leur domicile au moins 4.120 familles et menace d'exclusion 2,486 autres. Cela aurait eu pour conséquence de priver des milliers d'enfants d'accès à l'éducation et aux soins.

Selon le rapport, d'autres jeunes auraient été victimes de violences, notamment de la police, lors des opérations de pacification menées dans les favelas en vue des JO, prévus du 5 au 21 août. De son côté, le comité d'organisation des Jeux de Rio avance que 72% des familles déplacées ont été relogées dans des zones protégées des glissements de terrain et des inondations.