Fifa: Michel Platini radié à vie? Comment en est-il arrivé là (et comment peut-il s'en sortir)

FOOTBALL Le Français pourrait être radié à vie du monde du football en décembre...

A.M. avec AFP

— 

Michel Platini en 2013 au siège de la FFF.
Michel Platini en 2013 au siège de la FFF. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

« Radiation à vie du foot requise contre Platini ». L’information est tombée mardi matin. Depuis l’annonce de sa candidature à la succession de Sepp Blatter à la présidence de la Fifa, Michel Platini est dans de sales draps. Suspendu provisoirement depuis octobre et jusqu’en janvier 2016, Michel Platini pourrait ne jamais se relever, si sa radiation à vie était prononcée en décembre. Mais comment en est-il arrivé là ?

Qu’est-ce qu’on reproche à Platini ?

La commission d’éthique de la Fifa reproche à Michel Platini un paiement de 1,8 million d’euros reçu en 2011 de la part de Joseph Blatter, pour un travail de conseiller achevé en 2002. Outre ce même paiement, Blatter se voit lui également reprocher par la Fifa un contrat avec le Trinidadien Jack Warner, le président de la Fédération des Caraïbes, par lequel il lui aurait cédé très en dessous des prix du marché les droits de retransmission télévisée dans la région des matchs des Mondiaux 2010 et 2014. De son côté la justice suisse s’est elle aussi saisie des dossiers des deux hommes. M. Blatter a ainsi été mis en examen pour soupçons de « gestion déloyale » et « abus de confiance », alors que M. Platini a lui été entendu en tant que témoin assisté.

Comment peut-il encore s’en sortir ?

D’abord, si la sanction est effectivement requise, elle n’est pas encore officiellement prononcée. C’est la chambre de jugement de la Fifa qui doit rendre le verdict final, et elle a annoncé qu’elle le ferait en décembre. Ensuite, Michel Platini pourra une nouvelle fois faire appelle de cette sanction qui paraît assez probable, quelle qu’elle soit. Si elle est confirmée, le Français devrait une nouvelle fois se tourner vers le TAS, qui est déjà saisi d’un recours sur la suspension provisoire du patron de l’UEFA. « Si les juges de la Fifa décident sur le fond avant que le TAS ne tranche sur notre appel sur la suspension provisoire, cela ne va peut-être pas plaire au TAS », assure l’avocat de Platini, Me Thibaud d’Alès.

Sepp Blatter a-t-il manigancé l’affaire ?

Ancien mentor de Michel Platini, Sepp Blatter va lâcher les commandes de la Fifa en février (même s’il est en ce moment suspendu provisoirement). Un départ qu’il n’avait pas du tout envisagé. Le rôle joué par Michel Platini dans sa démission forcée ne lui a pas beaucoup plu. Et Blatter est suspecté d’orchestrer la chute du Français en même temps que la sienne. Sans nommer le rôle du Suisse, les conseils du Français dénoncent depuis le début la partialité de la Fifa dans cette affaire. « Les juges de la Fifa ont fait eux-mêmes la preuve de leur déloyauté, explique l’avocat de Michel Platini. Peut-être que certains membres du congrès qui leur ont donné leur mandat vont être mal à aise et leur demander des comptes. Continueront-ils comme ça en toute impunité ? A quand le droit d’inventaire ? ».

 

Blatter, lui, continue de brosser le Français dans le sens du poil en public : « Platini est un homme honnête », a-t-il assuré, avant de revenir sur les soupçons de dessous de table versés par la Fifa à Platini en 2011. « Il y a un contrat (…), même dans les règlements de la Fifa c’est marqué, un contrat peut se faire soit par écrit soit oralement, c’est un contrat oral, un contrat de travail ».