Espagne: Entraîner le Real Madrid ? Zidane n'est «pas pressé»

FOOTBALL Le Français est très bien à la tête de la Castilla, en tout cas pour l'instant...

N.C. avec AFP

— 

Zinédine Zidane au Stade de France le 26 mars 2015.
Zinédine Zidane au Stade de France le 26 mars 2015. — Francois Mori/AP/SIPA

Zinédine Zidane, entraîneur de la réserve du Real Madrid, a assuré dimanche n'être «pas pressé» de diriger l'équipe première du club merengue après avoir été cité comme potentiel successeur de Rafael Benitez, fragilisé par la déroute face au FC Barcelone samedi (4-0).

«Je suis l'entraîneur du Castilla. Benitez est l'entraîneur du Real Madrid, de l'équipe première, et pour le moment, les choses sont bien ainsi», a réagi le technicien français en conférence de presse après un match de son équipe en Segunda B (3e division espagnole).

>> A lire aussi: Menacé, Rafael Benitez souligne les «erreurs» du Real Madrid contre le Barça

«Il me manque beaucoup de choses, mais en même temps un entraîneur n'est jamais préparé. Je fais les choses comme quand j'étais joueur, petit à petit, et je ne suis pas pressé, pour rien. L'important est d'apprécier ce que je fais au jour le jour, je ne regarde ni le futur ni le passé. Mon présent, c'est le Castilla, mes joueurs, les gens qui travaillent avec moi et nous allons continuer sur ce chemin», a fait valoir Zizou.

Le nom de ZZ a été cité par plusieurs anciens joueurs comme un possible successeur si Benitez, très conspué samedi soir au stade Santiago-Bernabeu, venait à être limogé. L'ancienne icône du Real (2001-2006) et de l'équipe de France conserve une cote élevée au sein du public merengue. Il s'est rodé comme adjoint de Carlo Ancelotti (2013-2014) et, depuis un peu plus d'un an, il entraîne le Real Madrid Castilla, qui joue actuellement les premiers rôles dans son groupe en Segunda B (3e division) après avoir raté la montée en 2e division au printemps dernier.

>> A lire aussi: Zidane entraîneur du Real Madrid? Lizarazu et Rivaldo votent pour

«Si je suis resté, c'est pour entraîner le Castilla. La saison dernière, j'avais un peu la sensation qu'il me manquait quelque chose. Donc je suis resté et cette année, nous sommes là, nous travaillons avec le Castilla, en essayant d'obtenir ce que nous n'avons pas obtenu (la montée). Je suis têtu. Quand il y a un objectif que je ne peux pas atteindre, il faut recommencer», a conclu Zidane.