Dopage: L'AMA suspend l'accréditation du laboratoire de Moscou

ATHLETISME Tous les échantillons vont être transportés vers un autre laboratoire accrédité par l'AMA...

N.C. avec AFP
— 
Photo du laboratoire anti-dopage de Rio, qui servira pour les JO 2016.
Photo du laboratoire anti-dopage de Rio, qui servira pour les JO 2016. — VANDERLEI ALMEIDA / AFP

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé mardi la suspension avec effet immédiat de l'accréditation du laboratoire antidopage de Moscou, première conséquence des recommandations présentées lundi par une commission d'enquête indépendante sur le scandale mêlant dopage et corruption en Russie.

«La suspension, qui prend effet immédiatement, interdit le centre antidopage de Moscou de mener des activités en lien avec l'Agence mondiale antidopage, incluant l'analyse d'échantillons d'urine et de sang. Le centre antidopage de Moscou dispose de 21 jours (...) pour faire appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS)», explique l'AMA dans un communiqué.

«Un comité disciplinaire va être constitué rapidement dans l'optique de traiter le dossier (...) Pendant ce temps, tous les échantillons conservés par le centre antidopage de Moscou vont maintenant être transportés de manière sécurisée, promptement et avec un suivi assuré de la conservation des scellés vers un autre laboratoire accrédité par l'AMA», poursuit le texte.

Lundi, un rapport d'une commission d'enquête indépendante diligentée par l'AMA, a stupéfait le monde du sport avec la mise au jour d'un vaste système de corruption couvrant des cas de dopage dans l'athlétisme russe. La Russie, son gouvernement, ses athlètes et leur «culture profondément enracinée de la tricherie» ont été cloués au pilori par l'AMA, qui a réclamé leur mise au ban du monde sportif.