XV de France: Guy Novès reconnaît que «le chantier est énorme»

RUGBY L'ex-coach de Toulouse a officiellement pris ses fonctions à la tête du XV de France ce dimanche...

N.C.

— 

Guy Novès lors de la demi-finale de Top 14 Clermont-Toulouse, le 6 juin 2015.
Guy Novès lors de la demi-finale de Top 14 Clermont-Toulouse, le 6 juin 2015. — NICOLAS TUCAT / AFP

Ses premiers mots de sélectionneur étaient attendus. Guy Novès, nommé en mai dernier mais officiellement en fonction à partir de ce dimanche, a donné sa première interview en tant que patron du XV de France à l’émission Stade 2. Autant le dire tout de suite, on n’a pas appris grand-chose. Oui, l’ancien coach de Toulouse sait que « le chantier est énorme » avec cette équipe exsangue, qui a pris 60 points contre les All Blacks il y a quinze jours.

>> A lire aussi : Frédéric Michalak est « prêt à s’impliquer » pour aider « le rugby français en retard »

Mais alors que c’est tout le rugby français qui est en train de s’interroger sur son avenir, le nouvel homme fort des Bleus n’a pas voulu trop en dire sur les réformes nécessaires. « Mon boulot, ça va être le terrain, a-t-il prévenu. Je dois présenter un projet de jeu qui donne envie aux enfants de se mettre au rugby et aux gens de venir au stade. Je prendrai les mesures qui sont dans le cadre de mes libertés, pas plus. »

Il ne faudra pas compter sur lui pour se bagarrer avec les clubs, dont il connaît le fonctionnement et les difficultés par cœur après 22 saisons à la tête du Stade Toulousain. Novès en convient, « le système est bancal à l’heure actuelle », et il pense que « le problème du rugby français est la formation ». Mais on n’en saura pas plus pour l’instant. Ce n’est pas encore l’heure de l’annonce des grandes réformes. Viendront-elles, d’ailleurs ?