Vinokourov montre son plus beau panache

EPISODE #16 La quinzième étape entre Foix et Loudenvielle-Le Louron verra-t-elle les deux grimpeurs comnfirmer leur mainmise sur le Tour?

S.A et P.K

— 

Le Kazakh Alexandre Vinokourov a remporté le premier grand contre-la-montre du Tour de France 2007, le 21 juillet à Albi (Tarn).
Le Kazakh Alexandre Vinokourov a remporté le premier grand contre-la-montre du Tour de France 2007, le 21 juillet à Albi (Tarn). — Reuters
Episode #16, Foix - Loudenvielle-Le Louron:
Vino mental de fer, Zubeldia la bonne affaire, Contador et Rasmussen pépères

C'est tout le paradoxe du Tour 2007: en gagnant deux victoires d'étapes en trois jours, pour autant de lourdes défaillances en une semaine, Vinokourov est celui autour de qui tourne la course. Pourtant, on se résoud chaque jour un peu plus à un duel final Rasmussen/Contador. Lors de la grosse étape pyrénéenne, le duo de grimpeurs a affirmé encore sa domination sur le peloton. Même si Zubeldia (13e) a réussi à reprendre 5'30 dans l'affaire, les Evans, Leipheimer, Sastre et Klöden ont encore pris une minute dans le cornet.

Hormis l'arrivée au sommet de l'Aubisque mardi, le Tour devrait se régler samedi lors du dernier contre-la-montre. Alors, on profite du spectacle à la sauce kazakh, tout en inconstance, en irrégularité, en chutes à la con, en défaillances magnifiques. Mais avec du panache et un sacré goût pour l'attaque.

Pendant ce temps, «El Pais» révèle que les voitures de Discovery Channel, Rabobank et Astana ont été arrêtées et perquisitionnées non loin de la frontière. Soient les équipes de Contador, Leipheimer et Popovych, de Rasmussen, de Vinokourov, Klöden et Kaschechkin...

Le classement de l'étape

1. Alexandre Vinokourov (KAZ/AST) les 196,0 km en 5h34:28. (moyenne: 35,160 km/h)
2. Kim Kirchen (LUX/MOB) à 0:51.
3. Haimar Zubeldia (ESP/EUS) 0:51.
4. Juan Jose Cobo (ESP/SDU) 0:58.
5. Juan Manuel Garate (ESP/QST) 2:14.
6. David Arroyo (ESP/CEP) 3:23.
7. Bernhard Kohl (AUT/GRL) 4:25.
8. Christian Vandevelde (USA/CSC) 4:25.
9. Ludovic Turpin (FRA/A2R) 5:16.
10. Alberto Contador (ESP/DIS) 5:31.
11. Michael Rasmussen (DEN/RAB) 5:31.
12. George Hincapie (USA/DIS) 5:50.
13. Cadel Evans (AUS/PRE) 6:27.
14. Mikel Astarloza (ESP/EUS) 6:27.
15. Michael Boogerd (NED/RAB) 6:27.
16. Levi Leipheimer (USA/DIS) 6:27.
17. Andreas Klöden (GER/AST) 6:27.
18. Alejandro Valverde (ESP/CEP) 6:27.
19. Carlos Sastre (ESP/CSC) 6:27.
20. Andreï Kashechkin (KAZ/AST) 6:27.

Le film des 100 derniers kilomètres (en commençant par le bas de l'écran)

17h08 Big Up à Ludovic Turpin, qui finit 9e de l'étape (et merci à France Télévisions de ne nous l'avoir jamais montré de la journée...) Contador et Sastre finissent 5'30 après Vinokourov, sans cesser d'accélérer, sans que l'on ne sache si ils roulaient de concert ou s'ils cherchaient à se montrer supérieur à l'autre. 58" plus tard, le reste du groupe favoris.

17h03
Kirchen termine deuxième, en réglant un Zubeldia trop court au sprint. Cobo suit à quelques secondes.

17h02
Zubeldia tente de lâcher Kirchen et Cobo. Vinokourov compte 50" d'avance sous la flamme rouge. Poing rageur, il franchit la ligne en costaud.

17h
En bon équipier de Contador, Hincapie fait la descente pour creuser l'écart sur Evans.

16h55
Toujours aussi bons amis, Contador et Rasmussen se font un mano a mano de furieux. L'Espagnol attaque trois fois coup sur coup. Rasmussen plie mais ne rompt pas. Les deux hommes vont tellement vite qu'ils sont à deux boyaux de percuter une voiture. Au sommet, ils récupèrent Hincapie et Ivanov.

16h53
ATTAQUE DE CONTADOR! Rasmussen reprend vite son nouveau copain de montagne. Et, comme hier, ils se retrouvent tous les deux. Evans, Sastre, Leipheimer, Valverde et Klöden souffrent ensemble derrière.

16h50
Vino se chie un peu dessus en travarsant la foule de Basques déchaînés, alors que l'un des leurs, Zubeldia n'est qu'à 28" derrière. Vu que le Kazakh s'est fait renversé hier par un spectateur, il pourrait calmer le jeu. Que dalle! Il accélère! Derrière, Kirchen revient du diable vauvert et dépose Zubeldia avant le sommet de Peyresourde.

16h46
Sacré panache que montre Vino les genoux cagneux sur cette escalade. Dans le peloton maillot jaune, après l'attaque de Popovych, personne n'ose attaque. Cobo laisse partir Zubeldia à la poursuite de Vinokourov.

16h43
Cobo et Zubeldia maintiennent un petit écart derrière Vino. Autour de 20".

16h40
Et hop, Vino la science contre. Kirchen craque. Est-ce le bon démarrage?

16h39
Pop' repris. Une attaque pour rien. En tête, Zubeldia allume, Cobo contre, et Vino contrôle.

16h38
Christophe Moreau s'écroule, tout comme Iban Mayo. Et même Soler souffre. La fringale!

16h36
Menchov, ancien échappé, fait le tempo pour Rasmussen. Pop' a du mal à creuser l'écart.

16h34
Petite défaillance de Kim Kirchen, dans le groupe de tête, qui est devenu un groupe de 5: Vino, Zubeldia, Arroyo, Cobo, et Kirchen.

16h33
Le peloton est ralenti. Même Moreau est revenu. C'est dire! Résultat, Popovych attaque.

16h32
Juan José Cobo (rien a à voir avec José Cobos) revient sur la tête. En tête du peloton, ça se regarde. C'est tout bon pour Kirchen.

16h31
Vino attaque Kirchen et Arroyo qui s'accrochent.

16h30
Le groupe Vino explose. Cobo et Vinokourov parte seuls devant, ils vont rejoindre Kirchen et Arroyo.

16h29
Pour l'instant, Arroyo se contente de suivre, Kirchen le monte dans un fauteuil. Ca y est, Arroyo passe, mais gentiment.

16h24
Sous le panneau des 20 km, Kirchen attaque, Arroyo suit. Tschopp est lâché. Chez les poursuivants, Vino attaque.

16h22
Les échappés sont en bas de la descente , début du dernier col, qui va faire mal. Dans le groupe des poursuivants, Kohl attaque, tout doucement. Vino à l'air tranquille.

16h21
Tschopp le Suisse descend très vite, il a sans doute plus l'habitude que le Luxembourgeois Kirchen qui a du mal à suivre.

16h20
Le maillot jaune n'a plus qu'un seul équipier. Cela va-t-il suffire pour la dernière montée?

16h16
Les échappés font la descente à fond, histoire de ne pas perdre de temps.

16h13 Le peloton passe à son tour au sommet, avec 7'20 de retard sur le trio de tête. Popovych a réussi à revenir sur le groupe Rasmussen.

16h10
Popovych est décrochée du groupe maillot jaune. Le rythme de Boogerd fait mal à Klöden et Kashechkin.

16h07
Kirchen, Arroyo et Tchopp passent en tête au sommet du Port de Balès, avec 40" d'avance sur Vino, Menchov, Zubeldia

16h06
Eurosport (télé + site internet) se la raconte avec une info exclusive... C'est à dire celle qui figure au-dessus depuis deux heures et qui est une info du «Pais»... C'était la minute «réglons nos comptes entre médias».

16h04
Kashechkin est repris par le peloton Rasmussen, emmené de main de maître par l'inusable Boogerd.

16h03
Arroyo part en contre et laisse Menchov, Vinokourov et Zubeldia penser à la descente.

16h
Le Montpelliérain Goubert ne lâche que maintenant du peloton. Bravo Stef'!

15h58
Kim Kirchen, le favori d'une moitié de la rédac fait un numéro et revient sur Tchopp. La moitié de la rédac exulte et énerve fortement l'autre moitié, qui attend la descente pleine de brumasse pour prendre sa revanche.

15h56
Boogerd durcit encore le rythme dans le peloton. Karpets, Astarloza et Gadret souffrent.

15h49
Kashechkin a tout de même pris 40" d'avance sur Rasmussen, dont le peloton se désagrège à vitesse grand V.

15h52
Et le brouillard, ou plutôt la Brumasse comme on dit dans les Pyrénées, s'immisce dans la course. Tchopp fait le trou et compte 35" d'avance. ATTAQUE DE VINO! Mais il est marqué à la culotte par Zubeldia.

15h46
Chavanel et Valjavec sont solidaires de Moreau et craque à leur tour.

15h44
Totophe décroche du peloton. RIP

15h40
Devant, Tschopp attaque à son tour. Derrière, Boogerd a pris la tête du peloton, tandis que Kashechkin trace sa route au milieu.

15h39
ATTAQUE DE KASHECHKIN! Le Kazakh surprend les Rabobank et gicle du peloton. Devant, ils ont donc 7: Menchov, Arroyo, Kohl, Tschopp, Vinokourov, Zubeldia et Landaluze.

15h37
En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, Ivanov remonte Vino sur le groupe de tête et meurt sur place une fois sa mission accomplie. Hallucinant! Ivanov a mis le frein à main et zigzague sur la route. Bravo Gregarioskov!!!

15h35
Ivanov est revenu sur ses comparse de derrière pour les faire exploser et remonter Vinokourov devant. Les 19 s'éparpillent façon puzzle sur les premiers lacets ardus du Port de Balès.

15h32
Ivanov commence à penser à Vino et se laisse décrocher des 6 devants.

15h27
Menchov a rejoint les 5 de devant, avec 1' d'avance sur les 19, et doit commencer à penser un peu fort à l'étape...

15h24
Le peloton arrive à son tour au pied du Port de Balès, une premère dans l'histoire du Tour. Accélération des Rabobank, sous l'impulsion de Flecha. Cardenas va chercher des bidons pour son compatriote et néo-leader Soler.

15h22
On apprend par Radio Tour que Menchov a démarré en chasse patate et est pointé à 30" des 5 de devants et avec 25" d'avance sur les 19.

15h19
La montée du Port de Balès commence. Ça dure 19 bornes, avec un pourcentage moyen de 6,2%, et c'est classé Hors-catégorie.

15H17
Les 5 ont désormais 45" d'avnce sur les 20, et 8'05" sur le peloton maillot jaune.

15h12
Il reste 60 bornes et le règlement de comptes a permis une cassure entre ceux de devant, emmenée par Landaluze (Euskaltel). Arroyo (Caisse d'Epargne) a suivi tout comme Kohl (Gerolsteiner), Ivanov (Astana) et Tschopp (Bouygues).

15h09
Alors qu'on apprend qu'on est plus de 3,5 millions devant le poste, soit 40,5% de parts d'audience (forte hausse, allez comprendre...), la grande explication commence entre les 25, arrivés au début de l'ongle du pied du Port de Balès.

15h06
Pendant ce répit, n'hésitez pas à participer au débat des internautes sur le Tour, le dopage, Rasmussen, la vie, la choucroute...

14h59
Avant la montée du Port de Bales, les deux groupes se sont lancés dans une épreuve de poursuite par équipes, pour l'instant à l'avantage des 25, qui maintiennent leur avance à 8'20.

14h55
Débat surréaliste à Eurosport sur la nature du dopage de Rasmussen, avec Virenque qui peste contre les années Armstrong. Heureusement qu'il y a «Libé» et le magnifique Jean-Louis Le Touzet, ainsi que Michel Henry (lire son papier du jour, à pisser de rire...)

14h53
Il commence à faire vraiment moche dans le ciel pyrénéen. Ce qui augure d'un final dantesque.

14h50
Evidemment, on est obligé de délivrer une petite dédéicace à Luis Ocaña le maudit, qui avait lourdement chuté en 1971, alors qu'il mettait sa race à Merckx.

14h 43
Lefevre fait la descente, tout content de retrouver une cinquième place au classement montagne.

14h38
Lefevre revient dans le groupe et dispute le sommet du col de Menté. Las, Garate règle le Français au sprint.

14h33
Le peloton roule au train. Valverde se laisse glisser jusqu'à son directeur de course pour tchatcher un peu de la suite. Les Rabobank assurent tellement, que l'écart avec l'échapée passe à 8'30.

14h29
Laurent Lefevre fait honneur à la petite reine française, en étant le premier lâché. Virenque sur Eurosport délire à l'insu de son plein gré: «Lefevre peut encore prendre le maillot du meilleur grimpeur». Hincapie et Kirchner sont aussi à la peine, à quelques hectomètres de la ligne. Pas de problème toutefois, tout ce beau monde devrait se retrouver dans la descente.

14h 24
L'avance est descendu sous les 8 minutes, et les 24 de devant savent qu'ils sont trop nombreux, maintenant que les choses sérieuses commencent. La course en tête se durcit.

14h21
Info au passage: Le Mevel et Dessel ont abandonné. Le premier, qui concourrait pour une place de meilleur Français, a lourdement chuté. Le deuxième, meilleur Français l'an dernier (7e), était à la rue depuis le début. Sinon, le cyclismetricolore va bien, puisqu'on a Totophe et Chavanel...

14h17
Les Rabobank se sont transformés en traîneau de père noël danois, avant d'aborder le col de Menté.

14h16
Les 24 abordent le col de Menté, super chaudard, avec une moyenne de 8% pendant 7 km. Court, mais viril.

14h11
Au sommet du Portet-d'Aspet, Vinokourov est dans un jour avec et fait la descente. Zubeldia, qui a deux gregarios avec lui, est virtuellement troisième. Dans le peloton maillot jaune, les Rabobank semblent un peu désorienté et assure un tempo fragile.

14h10
Bon, on vous les donnera sûrement plus après, alors voici les noms des 25 coureurs échappés: Arroyo et Portal (Caisse d'Epargne), Kirchen (T-Mobile) Arvesen et Vandevelde (CSC), Menchov (Rabobank), Turpin (AG2R), Zubeldia, Landaluze et Perez (Euskaltel), Bennati et Vila (Lampre), Kohl (Gerolsteiner), Halgand (Crédit Agricole), Hincapie (Discovery), Lefèvre et Tschopp (Bouygues), Albasini (Liquigas), Vaugrenard (FDJeux), Garate (QuickStep), Knees (Milram), Vinokourov, Ivanov et Navarro (Astana) et Cobo (Saunier Duval).

L'étape est parti sur des bases très nerveuses dèl le premier col. Après de multiples attaques, où Rasmussen s'est contenté de contrôler, ils sont 24 en tête, dont Zubeldia, à compte 8'30 d'avance au col de Portet-d'Aspet, à environ 100 bornes de l'arrivée.

Le parcours de la 15e étape

Une bonne grosse étape de grimpeurs que ce Foix- Loudenvielle-Le Louron. On s'envoie un 2e catégorie dés le départ, histoire de voir qui sera le Moreau du jour, puis on roule cinquante bornes jusqu'au col de Portet-d'Aspet (2e catégorie aussi), avant de se manger un Première cat' (col de Menté) et un Hors-cat' (le Port de Balès). Une grosse descente bien dangereuse avec la pluie plus tard, et on se coltine le col de Peyresourde (1e catégorie), et on finit par une descente de dix kilomètres. En 3D, on retrouve le tracé en cliquant ici.

Ce qu'il fallait savoir avant le départ


Ils ne sont plus que trois à pouvoir inquiéter Rasmussen: Contador le grimpeur-rouleur et Leipheimer-Klöden les rouleurs-grimpeurs. Derrière, la grande lessive a eu lieu, avec son lot de déçus qui, du coup, vont vouloir tout donner pour ramener une victoire de prestige. Parmi eux, Valverde, Mayo, Schleck, Pereiro... ou Vino et Moreau, qu'il ne faut pas enterrer pour ce genre de coup de panache avant abandon... Autre lutte à suivre: celle pour le maillot à pois, avec le magnifique Colombien Soler qui pourrait décider d'être intenable aujourd'hui, afin de contrer l'hégémonie un brin gênante de Rasmussen.


Petit rappel pour ceux qui auraient manqué les épisodes précédents


• Où le voir
A la télé sur France Télévisions et Eurosport
En VOD, mais c’est pas gratuit
Sur Youtube
Sur 20minutes.fr, commentaires et libres appréciations pour des live comme au bureau

• Comme il n’y a pas eu de vainqueur officiel du tour 2006, il n’y aura pas de dossard 1; Il n’y aura pas de numéro 2 non plus. On passera donc directement au numéro 011 avec le coureur espagnol de la Caisse d’Epargne Oscar Pereiro qui s’est déjà fait remarquer par les suiveurs.

• Le Tour 2007 est long de 3569,9 km, courus en un prologue et 20 étapes, et à la fin, c'est un Américain qui gagne (sauf quand il se fait prendre).
Participer au débat des internautes: Croyez-vous encore au Tour?

Le classement général à l'issue de la 15e étape

1. Michael Rasmussen (DEN/RAB) 69h52:14.
2. Alberto Contador (ESP/DIS) à 2:23.
3. Cadel Evans (AUS/PRE) 4:00.
4. Levi Leipheimer (USA/DIS) 5:25.
5. Andreas Klöden (GER/AST) 5:34.
6. Carlos Sastre (ESP/CSC) 6:46.
7. Haimar Zubeldia (ESP/EUS) 7:27.
8. Andreï Kashechkin (KAZ/AST) 7:54.
9. Kim Kirchen (LUX/MOB) 8:24.
10. Mikel Astarloza (ESP/EUS) 9:21.
11. Alejandro Valverde (ESP/CEP) 10:41.
12. Yaroslav Popovych (UKR/DIS) 12:29.
13. Oscar Pereiro (ESP/CEP) 14:30.
14. Mauricio Soler (COL/BAR) 15:00.
15. David Arroyo (ESP/CEP) 17:11.
16. Vladimir Karpets (RUS/CEP) 18:27.
17. Chris Horner (USA/PRE) 18:57.
18. Iban Mayo (ESP/SDU) 19:00.
19. Michael Boogerd (NED/RAB) 25:08.
20. Manuel Beltran (ESP/LIQ) 26:02.
21. Denis Menchov (RUS/RAB) 26:25.
22. Frank Schleck (LUX/CSC) 26:46.
23. Alexandre Vinokourov (KAZ/AST) 28:21.
24. Tadej Valjavec (SLO/LAM) 28:56.
25. Juan Manuel Garate (ESP/QST) 32:46.

Classement du meilleur grimpeur:
1. Michael Rasmussen (DEN/RAB) 142 pts
2. Mauricio Soler (COL/BAR) 140
3. Yaroslav Popovych (UKR/DIS) 104
4. Alberto Contador (ESP/DIS) 85
5. Laurent Lefèvre (FRA/BOU) 78