Les trois marins du "Cavalier des vagues" sauvés deux fois

SAUVETAGE Un navire de pêche sauvé des eaux après avoir été percuté par le bateau qui lui était venu en aide...

— 

Plus de peur que de mal pour les trois marins du Cavalier des vagues, un navire de pêche boulonnais. Dans la nuit de dimanche à lundi, ils sont restés plus de deux heures sur la coque de leur bateau retourné – pour une raison encore inconnue — à six kilomètres au large de Boulogne-sur-Mer. C’est un autre bateau de pêche, Le Noémi, qui leur est venu en aide après les avoir percutés. Mais l’hélice de ce dernier navire s’étant bloquée dans les filets du Cavalier des vagues lors de l’approche, tout le monde a finalement pu rejoindre la terre ferme, tracté par Le Car­lsen, un autre fileyeur boulonnais. « Ils ont eu beaucoup de chance qu’un bateau passe à ce moment là », estime Jean-Jacques Morvant, le directeur du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Wissant. Malgré leur séjour prolongé dans l’eau, « les pêcheurs ne souffraient pas d’hypothermie ni d’aucun traumatisme », a indiqué le centre hospitalier de Boulogne-sur-Mer. Le Cavalier des vagues, lui n’a pas eu la même chance : l’embarcation a coulé