Reading, trop raide pour les Lyonnais

©2007 20 minutes

— 

Pour sa troisième sortie en huit jours, l'OL a probablement livré son match le moins convaincant, hier à Séoul, face à Reading. Battus par une formation anglaise solide à défaut d'être géniale (0-1), les Lyonnais ont compromis leurs chances de qualification pour la finale de la Coupe de la Paix. Pour y parvenir, il leur faudra impérativement s'imposer jeudi devant les Argentins de River Plate. « Ce sera difficile, admet Alain Perrin. Nous devrons jouer à fond dans un esprit de Coupe. »

Comme il l'avait annoncé, le nouvel entraîneur de l'OL a aligné une formation profondément remaniée. Seuls les défenseurs Patrick Müller et Nadir Belhadj ont été reconduits trois jours après le succès obtenu devant les Japonais de Shimizu S-Pulse (2-0). L'international algérien, qui fut l'une des rares satisfactions lyonnaises, a été le premier à se mettre en évidence sur une frappe un peu trop croisée au terme d'un beau mouvement collectif (5e). Mais dans la foulée, le sextuple champion de France a concédé un penalty suite à une faute commise par Anthony Reveillère. Rémy Vercoutre a stoppé la frappe de l'Irlandais Kevin Doyle (6e). Sans rythme et en manque d'inspiration, les partenaires de Sidney Govou se sont inclinés peu après l'heure de jeu sur une reprise imparable de Cox dans la surface (0-1, 62e). En dépit des six changements effectués par Alain Perrin en seconde période, l'OL ne s'est procuré que très peu d'occasions. Toutefois, Stack, le portier de Reading, a détourné d'une manchette un missile de Belhadj (75e) et s'est à nouveau employé durant le temps additionnel sur une ultime tentative de Ben Arfa.