Danemark-France: Didier Deschamps ne veut «surtout pas s’installer dans un confort»

FOOTBALL Le sélectionneur des Bleus est content que son équipe aille mieux mais espère garder tout le monde sous pression...

N.C.

— 

Didier Deschamps lors du amtch amical France-Arménie (4-0), le 8 octobre 2015 à Nice.
Didier Deschamps lors du amtch amical France-Arménie (4-0), le 8 octobre 2015 à Nice. — BEBERT BRUNO/SIPA

C'est vraiment son credo. «Pas les plus nuls quand on perd, pas les meilleurs quand on gagne», voilà ce que sert Deschamps aux médias à longueur de conférence de presse. Difficile de lui vouloir, le sélectionneur des Bleus est dans son rôle. Ce samedi, à la veille d'affronter le Danemark, il n'a pas exactement utilisé ces mots, mais c'est tout comme.

>> A lire: Pourquoi Olivier Giroud va jouer gros contre le Danemark

Interrogé sur la série de trois victoires des Bleus depuis septembre, dont la dernière jeudi contre l'Arménie (4-0), Deschamps n'a pas caché sa satisfaction. Mais la mise en garde n'est jamais loin. «Quand on gagne, il a forcément plus de sérénité, ça change l’environnement, estime DD. Les joueurs s’en rendent compte aussi avec ce que disent les médias. On n'était pas bons en juin, là on serait peut-être les futurs vainqueurs de l’Euro [en référence à un article de L'Equipe]. Il ne faut surtout pas s’installer dans un confort et croire qu’on est arrivé.»