Saint-Etienne: Quatre supporters de l'ASSE en détention provisoire à Rome pour détention d'armes

FOOTBALL Ils ont été arrêtés en marge de la rencontre contre la Lazio en Ligue Europa...

N.C. avec J.L. et AFP

— 

Les supporters de Saint-Etienne lors d'un match à Guingamp, le 9 août 2014.
Les supporters de Saint-Etienne lors d'un match à Guingamp, le 9 août 2014. — LANCELOT FREDERIC/SIPA

Quatre supporters stéphanois, arrêtés en marge de la rencontre de Ligue Europa entre la Lazio et Saint-Etienne le 1er octobre, sont toujours en détention provisoire à Rome, en attente de leur procès pour détention d’armes, selon les médias italiens. Ces quatre ultras des Verts avaient été interpellés dans le centre de Rome quelques heures avant le match, perdu 2-3 par l’ASSE et comptant pour la 2e journée de la Ligue Europa.

Accusés d’avoir caché différentes armes dans un fourgon, ces hommes âgés entre 21 et 33 ans ont été placés en détention provisoire dans l’attente de leur procès le 15 octobre. Selon la justice italienne, il y avait des couteaux, différents types de pétards, des battes en bois, des billes en acier, un bidon d’essence et un spray de gaz lacrymogène dans le fourgon.

« Les cars de supporters ont subi une fouille stupide de fond en comble »

Une jeune femme de 30 ans, arrêtée en même temps que les quatre hommes, a quant à elle été relâchée. Le déplacement à Rome avait été difficile pour l’équipe stéphanoise, battue par la Lazio après avoir joué une heure en infériorité numérique. Derniers de leur groupe, les Verts avaient même fini à neuf, après les exclusions de Robert Beric (33e) et Moustapha Bayal Sall (77e). Pour les 2.000 supporters de l’ASSE présents à Rome, le déplacement a été particulièrement délicat aussi.

« Tous les cars ont subi une fouille stupide de fond en comble, regrette Hélène, secrétaire de l’Union des supporters stéphanois (USS). Tout ce qui était en verre a été saisi, tout comme des canifs, avant même le point de rendez-vous prévu. Les gens se trouvaient donc privés de boissons pour leur long trajet retour. » Autre problème majeur rencontré le 1er octobre : seulement cinq navettes ont été mises en place à la Villa Borghese pour conduire les spectateurs de l’ASSE au stade. Certains ont donc manqué le coup d’envoi.