PSG-OM: Michel n'est pas inquiet car Marseille est «en reconstruction»

FOOTBALL L'OM est vraiment dans le dur avant le Clasico de ce week-end...

N.C. avec AFP

— 

Michel lors de Guingamp-OM, le 28 août 2015.
Michel lors de Guingamp-OM, le 28 août 2015. — David Vincent/AP/SIPA

L'Olympique de Marseille est «en période de reconstruction», a rappelé vendredi son entraîneur, Michel, pour expliquer les résultats inquiétants à deux jours du choc contre le puissant rival, le PSG. «Nous sommes dans une situation délicate, nous avons une grande équipe, un grand club, mais nous sommes en période de reconstruction, c'est une réalité», a dit le technicien espagnol en conférence de presse.

«Les supporters attendent beaucoup», et il faudra être compétitif «le plus rapidement possible, mais il faut une transition, quand même, nous n'avons eu qu'un mois et demi de travail commun», a-t-il ajouté. Arrivé après la démission inattendue de Marcelo Bielsa, Michel savait qu'il trouvait un chantier. «Cet OM est différent, tenez compte du fait que l'équipe a perdu des leaders et son entraîneur, qui était aussi un leader, et il faut reconstruire tout ça. Le club a changé presque la moitié de son effectif, et une semaine après le début du championnat l'entraîneur n'est plus là».

Le PSG? L'occasion de montrer que «nous avons un meilleur niveau que ne le dit notre classement»

Lassana Diarra réclame également un peu de patience. «Il y a aussi eu beaucoup d'arrivées, il faut que la mayonnaise prenne, a-t-il dit. Nouvel entraîneur, nouvelle méthode, nouveaux joueurs... Il faut aussi prendre la mesure des choses et voir que ce n'est pas toujours évident.» Malgré les deux défaites de la semaine au Vélodrome, contre Angers (2-1) et le Slovan Liberec (1-0), Michel ne pense pas que le «Clasico» arrive au mauvais moment. «Je crois que c'est un match pour se sentir bien, et démontrer que nous avons un meilleur niveau que ne le dit notre classement. Nous savons qui nous affrontons, mais c'est une source de motivation».

L'OM a perdu contre Liberec en Ligue Europa mais disputé un «bon match» selon Michel, ne parvenant simplement pas à concrétiser une de ses... 31 occasions de but. «Nous savons que nous devons persévérer sur ce chemin, si nous répétons des matchs comme celui-là, nous irons de l'avant».