Coupe du monde de rugby: Sept choses que l'on retient de la victoire surprise du pays de Galles contre l'Angleterre

RUGBY Le XV de la Rose est en danger...

Romain Baheux

— 

Le pays de Galles a dominé l'Angleterre le 26 septembre 2015.
Le pays de Galles a dominé l'Angleterre le 26 septembre 2015. — Frank Augstein/AP/SIPA

De notre envoyé spécial à Twickenham (Angleterre),

Enorme sensation à Twickenham. Battu et malmené par les Gallois (25-28) samedi soir, le XV de la Rose s’est mis dans une situation très compliquée avant de défier l’Australie dans un match de la mort dans une semaine. Parmi les favoris, les Anglais pourraient bien totalement rater leur compétition. Voilà ce que l’on retient de la rencontre.

Des hymnes impressionnants

C’est toujours un moment très attendu mais là, ça a méchamment envoyé avec un God Save The Queen surpuissant. En revanche, le public anglais abuse du Swing Low Sweet Chariot, son hymne officieux.

La détresse des Anglais au coup de sifflet final

Ca commence à baliser sévère.

Dan Biggar est un homme stressé

Elu homme du match avec ses 23 points inscrits au pied, l’ouvreur gallois est bourré de tics.

Les Gallois tombent comme des mouches

Déjà privés d’Halfpenny et Webb pour toute la compétition, les Gallois ont encore vu trois de leurs joueurs sortir sur blessure. Et malgré ça, ils tapent les Anglais à Twickenham. Costaud.

Farrell et son signe de célébration

Pour célébrer certains de ses points, le demi d’ouverture du XV de la Rose joignait ses deux index. Il s’agit d’un signe de soutien pour l’association Joining Jack, (les deux doigts liés formant les initiales) qui rassemble des fonds pour un enfant atteint d’une grave maladie neuromusculaire. Devant sa télé, l’intéressé a apprécié.

Les supporters gallois étaient chauds

Ils n’ont pas arrêté de lancer des « Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaales, Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaales » à chaque coup de moins bien de leurs protégés. Assourdissant mais sympa.

La bonne petite bagarre

De Mike Brown, le type qui n’hésite pas à brancher des gars deux fois plus grands que lui.