Steegmans joue un vilain tour à Boonen

Jérôme Capton

— 

Le Belge Gert Steegmans a remporté un sprint tronqué à l'arrivée de la deuxième étape du Tour de France, lundi, à Gand, à cause d'une chute massive qui a concerné le porteur du maillot jaune, le Suisse Fabian Cancellara.
Le Belge Gert Steegmans a remporté un sprint tronqué à l'arrivée de la deuxième étape du Tour de France, lundi, à Gand, à cause d'une chute massive qui a concerné le porteur du maillot jaune, le Suisse Fabian Cancellara. — Franck Fife AFP

Grand favori de la deuxième étape, Tom Boonen (Quickstep) a été battu au sprint par son équipier Gert Steegmans hier à Gand (Belgique).

Chute spectaculaire

Le retour sur le continent de la Grande Boucle a été marqué par une chute spectaculaire à moins de 2 km de l’arrivée. Le peloton venait de rejoindre un trio de fuyards, composé de Cédric Hervé (Agritubel), Ruben Perez (Euskaltel) et Marcel Sieberg (Team Milram), partis peu après le départ de Dunkerque. Une énième vague provoquait une chute massive -quinze coureurs dont le maillot jaune, Fabien Cancellara- obligeant la majeure partie du peloton à suivre du regard un groupe de 25 coureurs amenés à se disputer l’étape. Devant, Tom Boonen était lancé par son équipier Gert Steegmans, mais à la surprise générale, ce dernier conservait un demi-roue d’avance sur la ligne.

Doublé

«Je n’ai pas de favori, mais honnêtement Boonen était programmé pour gagner ici. Dans le Tour, on ne peut rien prévoir. Nous faisons un doublé, c’est fantastique», se réjouissait à juste titre Patrick Lefévère, patron de la Quickstep.


Cancellara
Victime d’une chute, Fabian Cancellara était rassuré quelques minutes après l’arrivée. « J’avais très mal au poignet et au bras après la chute, mais déjà là ça va beaucoup mieux », précisait le maillot jaune, qui sera au départ de la 3e étape aujourd’hui entre Waregem et Compiègne.