Gazon béni pour Roger Federer

©2007 20 minutes

— 

Inquiété comme jamais par Rafael Nadal sur gazon, Roger Federer a néanmoins usé de son habituel réalisme pour remporter Wimbledon (7-6, 4-6, 7-6, 2-6, 6-2) une cinquième fois consécutive. Le Suisse a fait toute la course en tête, mais a dû écarter quatre balles de break contre lui dans la dernière manche avant de donner un dernier coup d'accélérateur décisif. Une victoire acquise de haute lutte, comme pouvaient en témoigner les larmes d'émotion du numéro un mondial à la fin du match. « Chaque victoire est spéciale. Mais obtenir celle-là contre un champion comme Rafa, cela veut dire beaucoup », a expliqué Federer, qui en profite pour égaler le record de Björn Borg avec ces cinq titres de rang à Londres. Beau perdant, le Suédois a donné une franche accolade à son successeur désigné. Après avoir remporté la plus difficile de ces cinq finales, Federer ne pouvait tirer qu'un coup de chapeau à son adversaire. « Il va être dans le coup pour tellement de temps que je suis content de chaque victoire, avant qu'il soit trop fort et qu'il les prenne toutes », a assuré le champion suisse, qui a admis que le match aurait très bien pu pencher de l'autre côté. Une remarque qui pourra difficilement consoler Rafael Nadal. « J'ai bien joué pendant ces quinze jours, mais j'ai perdu aujourd'hui. En tout cas, chapeau à Roger », a reconnu l'Espagnol, visiblement fatigué par l'accumulation des matchs à rallonge en fin de tournoi, en raison du retard pris sur le programme.

exploit La paire française composée d'Arnaud Clément et de Michaël Llodra a remporté le tournoi de double de Wimbledon, hier. Une victoire acquise face aux frères Bryan (6-7, 6-3, 6-4, 6-4), les rois de la discipline.