Des cadres en salle d'attente

©2007 20 minutes

— 

Dans l'expectative. Les joueurs cadres du Losc qui ne sont pas (encore ?) partis s'interrogent sur le recrutement du club, alors qu'ils en terminent avec le stage de l'Alpe-d'Huez. Après les départs de Mathieu Bodmer (Lyon), Kader Keita (Lyon), Stathis Tavalridis (Saint-Etienne), Matthieu Chalmé (Bordeaux) et Rafael Schmitz (Birmingham), « on se pose des questions, mais c'est normal quand on est joueur », glisse Grégory Tafforeau, le capitaine.

Hier, en clôture de leur équipée montagnarde, les Nordistes se sont fait battre par Lyon (3-1), en match amical. Sous le maillot adverse, ils ont croisé deux de leurs anciens coéquipiers, Kader Keita et Mathieu Bodmer. Le premier a été remplacé par Luis Alfredo Yanes Padilla. Pour le second, le successeur devrait être le Croate Marko Maric (24 ans), ancien international espoir, qui évolue à Egaleo dans l'élite grecque. Des paris. « On reste le Losc, on est obligé de chercher un peu plus, de tenter des choses », expliquait à la reprise Claude Puel, avant que Lille n'empoche 24 millions d'euros rien que pour Bodmer et Keita. N'empêche, les supporters s'impatientent et scrutent chaque jour la rubrique transfert. Les joueurs aussi. « C'est vrai qu'on est un peu en attente. Mais on fait confiance au club qui a dit qu'il était ambitieux », lance Nicolas Plestan, le défenseur lillois. Le mercato ne fermera que le 31 août, et d'ici là, les Dogues auront peut-être délié un peu plus leur bourse.