Toujours pas d’accord pour Guy Roux

RETRAITE OU PAS L'audience de conciliation n’a rien donné…

D'après AFP

— 

Guy Roux, dont le contrat d'entraîneur du RC Lens (L1) n'a pas été homologué par la commission juridique de la Ligue (LFP), restait confiant jeudi après avoir reçu le soutien de la ministre de l'Economie Christine Lagarde et même du président de la République Nicolas Sarkozy.
Guy Roux, dont le contrat d'entraîneur du RC Lens (L1) n'a pas été homologué par la commission juridique de la Ligue (LFP), restait confiant jeudi après avoir reçu le soutien de la ministre de l'Economie Christine Lagarde et même du président de la République Nicolas Sarkozy. — Philippe Huguen AFP

Le RC Lens et la Ligue de football professionnel (LFP) n'ont pas réussi à trouver un accord au sujet de Guy Roux à l'issue de la conférence de conciliation qui s'est tenue vendredi au Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

Selon la procédure, le CNOSF va désormais rédiger une proposition de conciliation qu'il transmettra aux deux parties «en milieu de semaine prochaine».

Le club de football lensois et Guy Roux avaient fait appel devant le CNOSF de la décision de la LFP la semaine dernière de refuser d'homologuer le contrat de Guy Roux avec Lens au motif qu'il a, à 68 ans, dépassé la limite d'âge (65 ans) fixée par la charte du football professionnel de 1974.

Un mois pour accepter ou refuser

«Cela s'est très très bien passé. Je pense que nous aurons une réponse en début de semaine, et je pense que ce problème sera résolu dans le cadre de la sphère sportive», a déclaré le directeur général du RC Lens Francis Collado à l'issue de la conférence.

Une fois l'avis reçu, les parties ont un mois pour accepter ou refuser la proposition de conciliation.