« On est capable d'être avec les meilleurs »

©2007 20 minutes

— 

Daniel Souben

Skipper de Courrier-Dunkerque.

Quel est votre rôle au sein

de l'équipe nordiste, qui prend le départ du Tour de France à la voile aujourd'hui ?

Le travail se situe essentiellement en amont. Il faut recruter l'équipe, bien préparer le bateau, mettre de l'huile dans tous les rouages. Si toute cette partie est bien faite, sur l'eau, tout doit rouler.

Pour la 3e participation de suite

du bateau, quel est l'objectif ?

On a déjà fait deux fois 8es. La première année, on découvrait, on n'avait pas l'intention de ramasser les bouées, mais pas de gagner non plus. L'an passé, on voulait finir parmi les cinq premiers, mais on n'a pas tenu la distance. Cette fois, on veut vraiment rentrer dans les cinq premières places.

Est-ce un objectif réalisable ?

On a connu un début de saison difficile. Mais depuis avril-mai, le bateau a retrouvé de la vitesse. On est mieux préparé, le mât est neuf, les voiles sont meilleures. On est capable de faire jeu égal avec les meilleurs.