A Magny-Cours, le mot de la F1

©2007 20 minutes

— 

Le circuit de la Nièvre, qui organise le Grand Prix de France depuis 1991, s'apprête à accueillir dimanche ce qui pourrait être sa dernière course. L'aspect champêtre de l'environnement local ne semble plus convenir à Bernie Ecclestone, lequel a décidé de régler le problème à sa façon. « Il n'y a plus d'avenir à Magny-Cours, 2007 verra la dernière course sur ce circuit, », a lancé le grand argentier de la F1 dans Nice-Matin. Si on pouvait avoir une course à Paris, ce serait magnifique, je leur signerais tout de suite un contrat de quatre-vingt dix-neuf ans ! »

Infrastructure hôtelière et réseau routier insuffisant, les griefs sont nombreux, et parfois justifiés, contre le circuit nivernais. Consciente que face à « Mister E », la partie semble perdue d'avance, la Fédération française de sport auto a déjà annoncé qu'elle suspendait le Grand Prix en 2008, histoire de trouver un autre circuit susceptible d'accueillir la F1, notamment près de Paris. Une décision qui ne fait pas l'unanimité. « C'est une erreur stratégique pour tout le sport auto français. Quant à Paris, il y a des gens qui habitent en province, je crois. Ça existe, non ? Après, si on veut être absent de tout, c'est un autre problème. On a déjà perdu les Jeux olympiques, la Coupe de l'America... », s'est indigné Guy Ligier, figure emblématique de la F1 française, dans Le Journal du Centre.

copilote Zinédine Zidane fera dimanche deux tours du circuit de Magny-Cours à bord d'une Ferrari pilotée par Michael Schumacher. Les deux stars seront présentes afin d'aider l'Institut du cerveau et de la moelle épinière.