Noah, le troisième homme ?

©2007 20 minutes

— 

A la veille de la draft NBA, la bourse annuelle aux joueurs universitaires, Joakim Noah a vu sa cote remonter en flèche malgré une blessure à l'épaule. Le Franco-Suédois, double champion NCAA sortant avec Florida, aurait certainement été choisi en première position en juin 2006 s'il n'avait pas choisi de poursuivre l'aventure sur le campus de Gainesville. « Grâce à ma troisième année de fac, j'ai beaucoup appris sur moi-même. Je pense que cette expérience fera de moi un meilleur joueur sur le long terme », explique l'intérieur de 2,08 m.

Futures superstars de la NBA après seulement une saison en université, le pivot Greg Oden et l'ailier Kevin Durant seront à coup sûr retenus aux deux premières positions. Mais derrière eux, aucune hiérarchie ne s'est réellement dégagée. Nanti du troisième choix, Atlanta hésiterait désormais entre Noah et son coéquipier chez les Gators, Al Horford. « Si je pensais que je n'avais aucune chance d'être sélectionné par les Hawks, je ne me serais pas déplacé pour un entraînement privé avec eux », a déclaré, confiant, le fils de Yannick, également suivi par Memphis (n° 4), Charlotte (n° 8) et Chicago (n° 9). Noah, qui a tout intérêt à être choisi le plus tôt possible d'un point de vue financier (les rookies sont soumis à une échelle salariale), devrait battre jeudi soir le record des « Frenchies » Tariq Abdul-Wahad, Jérôme Moïso et Mickaël Pietrus, tous retenus en 11e position.