Un fauteuil pour trois à l'ouverture

©2007 20 minutes

— 

Champion de France sortant, le Stade Français est confronté à un problème de riches. Avec David Skrela, Lionel Beauxis et Juan Martin Hernandez, le club de la capitale possède trois ouvreurs de talent. Un de trop certainement, puisque Fabien Galthié avait pris l'habitude de faire tourner les deux premiers avant de confier le poste au dernier pour les phases finales, aux dépens de Beauxis, écarté du groupe en finale.

Désireux de se fixer en n° 10, l'élégant arrière argentin devrait normalement être en pole position. Mais Skrela, qui évolue parfois au centre, peut également mettre en avant sa polyvalence. Quant à Beauxis, espoir français du poste et retenu in extremis pour la Coupe du monde, il a été rassuré sur son avenir parisien après une entrevue avec son président Max Guazzini. Courtisé de longue date par Leicester, Hernandez a ainsi déjà posé les bases d'un prochain départ. « En quatre saisons au Stade Français, j'ai remporté deux Boucliers de Brennus. Il est peut-être temps pour moi de voir autre chose », a confié le Puma avant de rejoindre sa sélection en vue de la Coupe du monde.