Les Lillois reprennent sans Gignac

©2007 20 minutes

— 

La piste finlandaise. Ce n'est pas la dernière orientation pour d'éventuels renforts lillois. Hier, lors de la reprise du groupe professionnel, un groupe de vingt-deux joueurs s'est élancé le long des 3,2 kilomètres de ce chemin recouvert de copeaux de bois, tracé au coeur du Domaine de Luchin. Avec les habitués (Chalmé, Tafforeau, Plestan...), mais sans Rafael Schmitz (malade) et Michel Bastos, bloqué au Brésil pour un problème de passeport. Les internationaux Jean II Makoun, Tony Sylva, Souleymane Youla, Peter Odemwingie et Kevin Mirallas bénéficiaient quant à eux d'un rab de vacances. « Jusqu'au 11 juillet », précise Claude Puel, qui emmènera ses troupes dès vendredi en stage à l'Alpe-d'Huez.

André-Pierre Gignac n'en sera pas. Après sa rocambolesque signature à Toulouse, l'attaquant formé à Lorient a pimenté le retour à l'entraînement des Dogues. Visiblement outré par la volte-face de l'ancien attaquant des Merlus, Michel Seydoux a dû se contenir pour ne pas être désobligeant. « Ce qu'il fait maintenant ne regarde que lui. La morale et l'éthique ont été bafouées. Cette affaire ne regarde plus que certaines commissions de la Ligue », enrage le président lillois. Pour autant, le mercato nordiste n'est pas terminé. « Il y aura encore une à trois arrivées, en fonction des départs », lâche Puel. Ces recrues éventuelles auront la joie de goûter au Stade de France, le 1er mars 2008. Pas pour la Ligue des champions, mais pour une rencontre de la 27e journée de Ligue 1. Lyon et Lille s'y affronteront pour célebrer le dixième anniversaire de l'enceinte dyonisienne.